Côte-d’Ivoire: «Si le RDR touche au PDCI, il nous trouvera sur son chemin»

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 10 Oct 2018

Les militants et sympathisants du PDCI-RDA sont venus nombreux à l’hôtel de la paix de Daoukro où s’est déroulée le lundi 08 octobre 2018 la 9e session du bureau politique. A cette occasion ils ont montré leur soutien et attachement au Président Henri Konan. Cette rencontre s’est déroulée dans une bonne ambiance.

Avant l’ouverture du bureau politique et en attendant l’arrivée du président Bédié plusieurs jeunes ainsi que des danseuses traditionnels d’adjanou ( une danse du terroir ) , tous habillées en blanc, le visage revêtu de caolin avaient investi l’entrée de l’Hôtel chantant et dansant .

‘’ Bédié ou rien , nous allons installer Bédié à la tête de la Côte d’Ivoire …’’, scandaient ces jeunes postés à l’entrée de l’Hôtel de la paix où s’est tenu la 9e session du bureau politique, sur convocation expresse de Henri Konan Bédié président du parti démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI-RDA ), parti actuellement en proie à des dissensions avec son ancien allié le RDR et certains militants qui ont attaqué le parti en justice .

Ces jeunes ont mis en garde le président Ouattara contre la déstabilisation du PDCI ‘’Laissez le PDCI en paix, le PDCI a aidé le RDR à prendre le pouvoir pendant 10 ans, si Alassane Ouattara touche au PDCI et à son président il nous trouvera sur son chemin, nous attendons le mot d’ordre de Bédié pour agir ‘’, ont averti ces jeunes qui ne cachaient pas leur colère contre le régime en place.

A 12 h 25 lorsque le président Bédié fait son entrée dans l’enceinte de l’hôtel avec à ses cotés le secrétaire exécutif en chef du parti Maurice Kacou Guikahué, c’est l’hystérie totale. Le président Bédié est fortement applaudi par les siens. Les chants et danses s’intensifient. ‘’ Bédié président, Bédié nous te soutenons‘’, pouvait-on entendre. Avant de faire son entrée dans la salle de réunion le président du PDCI -RDA sacrifie à la règle en remplissant et signant les documents nécessaires. De nombreux cadres du parti étaient présents à cette rencontre. Il s’agit notamment du président du Sénat Ahoussou Kouadio Jeannot , Charles Konan Banny , des ex- ministres Emile Constant Bombet , Allah Kouadio Rémi , Jean- Louis Billon , des Maires de Marcory Aby Raoul , de Koumassi N’Dohi Raymond et bien d’autres cadres du parti .Maitre N’Guessan Konan Jean-Richard Huissier de la 3è charge de Dabou était présent dans la salle . ‘’ Mon rôle c’est de vérifier et de constater tout ce qui se fera ici ‘’, a-t-il déclaré.

L’ordre du jour principal de cette réunion était ‘’d’analyser la situation qui prévaut et d’apporter des solutions‘’, dira Maurice Kacou Guikahué, le Secrétaire exécutif en Chef du parti. ‘’Monsieur le président nous nous retrouvons autour de vous pour vous marquez notre soutien et analyser la situation qui prévaut et y apporter des solutions idoines … ‘’, ajoute-t-il. Guikahué dénoncera plus loin, ‘’ les attaques, la violence et les menaces contre les militants du PDCI pendant les campagnes municipales notamment à Duékoué, Guiglo et Port-Bouet ‘’.
Dans son discours d’ouverture et d’orientation des travaux du bureau politique, le président Bédié a dénoncé les tentatives de déstabilisation de son parti par le régime Ouattara. ‘’ Depuis un moment le PDCI fait l’objet d’un complot visant à le déstabiliser et à le faire disparaitre ‘’ fera t-il remarquer. Après 45 minutes de travaux loin de la presse, sanctionnée par une résolution et un communiquée final. Le communiqué final a été lu par le porte-parole du parti M. N’Dri Narcisse. Le bureau politique a entériné la décision du président du parti d’organiser, le lundi 15 octobre prochain à Daoukro un 6è congrès extraordinaire qui permettra au parti ‘’ de retrouver sa stabilité à travers une clarification qui fortifiera sa marche vers l’objectif de conquête du pouvoir en 2020 ‘’.
Avant de dénoncer également les attaques et menaces que subissent ses candidats pendant la campagne des élections locales , appelant plus loin les militants à la mobilisation et à une union sacrée autour du président Bédié qui à la fin de cette rencontre qui a été conviviale, a convié tous les participants à un déjeuner à son domicile .

Rappelons que les résolutions du bureau politique du PDCI du 17 juin et du 24 septembre ont été attaquées en justice par un militant du parti. Le 6e congrès extraordinaire est une réponse appropriée pour faire face à ces menaces de déstabilisation du plus vieux parti.

A. ZATTE, de retour de Daoukro

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire