Un match palpitant en Côte-d’Ivoire: Ouattara et ses Unifiés contre les Éléphants de Bédié

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 10 Oct 2018

UN MATCH PALPITANT

Au foot-ball, on aurait dit que Bédié et les Éléphants ont marqué contre le cours du jeu.

Après des échauffourées dans les tribunes, la partie musclée opposant Ouattara et les Unifiés aux Éléphants à propos du Parti unifié RHDP a commencé avec deux systèmes de jeu différents : d’un côté, une attaque de feu pour vaincre rapidement l’adversaire et de l’autre, une défense en béton pour contrer.

Ainsi, Bédié et les Éléphants, longtemps dominés, ont subi pressings (avec chantages), assauts (avec annulations des décisions du Bureau politique) et contres-éclairs (avec débauchages).

Mais grâce à un milieu renforcé et une défense rugueuse (convocations de Bureau politique à chaque décision de justice et d’un Congrès extraordinaire), ils ont résisté et donné le tournis aux adversaires en évitant les auto-goals. Malgré une infirmerie avec des blessés et un vestiaire truffé de taupes, Judas et Brutus.

C’est alors sur une fulgurante contre-attaque avec la menace d’installer “la chienlit” et “le désordre généralisé”, c’est-à-dire, comme l’affirmait hier l’opposant Ouattara, de “rendre le pays ingouvernable” si les intimidations ne cessaient pas, les Bédié et les Éléphants ont scoré et pris l’avantage: la Justice a immédiatement radié toutes les plaintes contre le PDCI-RDA.

Au foot-ball, on dit toujours que la meilleure attaque, c’est la défense. Les Éléphants viennent d’en administrer la preuve.

De plus, le corps arbitral (les parrains internationaux), sur la foi de l’incorruptible vidéo-assistance, a dénoncé les actes d’anti-jeux des Unifiés et donné un carton jaune à Ouattara.

La partie n’est néanmoins pas terminée dans ce match palpitant en crocs-en-jambe et de haut niveau politique.

F. M. Bally

Commentaires Facebook

Commentaires

6 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. wara 10 octobre 2018 at 14:49 -

    QUI RESTE LE MAITRE DU JEU ?

    13 octobre 2018 : Elections municipales et régionales couplées (élections LOCALES)
    15 octobre 2018 : 6è congrès extraordinaire du PDCI-RDA avec thème « le PDCI-RDA: stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020 ».
    18 octobre : Anniversaire de Félix HOUPHOUET Boigny
    …Octobre : Proclamation des Résultats par la CEI
    …Octobre : Démission et reconduite du Premier Ministre
    …Octobre : Mise en place du Nouveau Gouvernement RHDP Unifié

    Avec une telle collision d’agendas (où la survie de BEDIE à la tête du PDCI a été une contrainte) et connaissant les Ivoiriens, on peut affirmer (sans risques de se tromper) que l’éléphant blanc domine l’éléphant noir !

    ADO a toutes les cartes en mains et contrôle terriblement le jeu !

    Octobre Rouge sera une mer de larmes…pour Nzueba et ses .
    ….suiveurs (le mot est de lui !)

  2. wara 10 octobre 2018 at 14:53 -

    L’AUTOGOAL, L’ARME FATALE

    En football que peut un coach contre un défenseur ou un gardien qui a décidé de faire un autogoal à la 90eme minute ?

  3. wara 10 octobre 2018 at 17:33 -

    ET CES ÉTRANGES SPECTATEURS !

    Leur équipe a été éliminée dès les 1/32è de finale. Normal ! L’équipe est désormais disloquée en plusieurs formations de moindre envergure…

    Mais tôt ils ont supporté un des adversaires du jour. Publiquement. Dans plusieurs villes. avec moult discours et grelots.

    A défaut de donner des tacles appuyés, on les a vus huer l’adversaire de leurs élus du moment…

    Mais voyant ce qui va arriver sous peu, avec cette domination outrageante de l’adversaire, ils proclament désormais (à la 89ème minute du jeu) qu’ils ne reconnaitront pas le résultat ! Quoi qu’il arrive

    Ils nient supporter un camp ! Quand on les a vu à la mi-temps dans les vestiaires de leurs amis…donnant conseils et élaborant stratégies.

    A la différence de l’autre, celui qui refusait de reconnaitre à l’avance les résultats pour ensuite inviter ses amis à voter contre contre l’adversaire proclamé, les étranges supporters ont la particularité de ne jurer que par la lutte ! Ils ne croient qu’au “SANG SUR LE GAZON !”. Leurs couleurs de toujours…

  4. Coigny 10 octobre 2018 at 18:14 -

    Je sais pas si l’allégorie est bien choisie, mais cela ferait, en cas de victoire, le premier combat de Bédié mené et remporté. A plus de 80 ans ! Ça fait long, et ça conclut une vie entière passée sans jamais avoir eu à se battre. On pourra dire qu’enfin, il était temps…

  5. marianne 11 octobre 2018 at 00:43 -

    Le match est palpitant. Contre toute attente le coach de l équipe pdci à mis au point une stratégie de Contre attaque qui a porté ses fruits à la mi temps. Alors que toute la première mi tps elle était confinée dans son camp sous les assauts de l équipe rhdp.

    Comme quoi le football c est comme la politique tout est possible et bien malin qui peut déterminer d avance l issue d un match

    Les supporters du pdci ont retrouvé le moral et se doutent derrière leur coach. Ils espèrent gagner la can 2020 avec lui.

    Ce match montre les imités de l équipe adverse…

  6. Coigny 11 octobre 2018 at 12:17 -

    Ce qui s’est passé c’est que le coach adverse a une stratégie dite de “Noël 99”, qu’il a upgradé en “stratégie du 19 septembre 2002”. Dans son esprit donc, tout se joue en attaque. A l’inter-saison, il a acquis les attaquants les plus réputés de la planète, jusqu’au gardien qui est un attaquant : 1 Neymar, 2 Mbappé, 3 Cavani, 4 Kane, 5 Salah, 6 Messi, 7 CR7, 8 Higuain, 9 Griezmann, 10 Suarez, 11 Lukaku (excusez du peu). Forcément, tout ce troupeau d’attaquants de talent se marchent sur les pieds, sans oublier qu’ils n’ont ni milieux, ni défenseurs et encore moins de gardien. Mais, bon, ils attaquent !

Laisser un commentaire