Une personne tuée et plusieurs autres blessées dans les violences préélectorales en Côte d’Ivoire

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 13 Oct 2018

Edwige FIENDE

Une personne a été tuée à Bédiala (Centre-ouest ivoirien) et plusieurs autres blessées à Abidjan et dans des localités à l’intérieur du pays, dans les violences qui ont émaillé la campagne pour les élections municipales et régionales prévues samedi en Côte d’Ivoire, selon un bilan du gouvernement.

“Le bilan de ces actes recensés fait état d’une personne décédée à Bédiala dans le département de Daloa et de plusieurs blessés”, indique un communiqué du ministre ivoirien de l’Intérieur Sidiki Diakité.

M. Diakité a évoqué des “affrontements, agressions physiques, dégradations de matériel de campagne et saccages de biens privés”, à Abidjan et dans plusieurs localités, lors de la campagne électorale qui s’est déroulée du 28 septembre au 11 octobre.

Au cours de cette période, des échauffourées ont éclaté entre partisans de candidats du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), indépendants ou ceux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir).

Le ministre de l’intérieur a mis “en garde contre toute tentative d’empêchement de voter” samedi, estimant que “tous citoyens ont le droit de voter”.

Il a exhorté “tous les candidats à l’usage des voies légales pour le règlement” des éventuels différents liés à ces élections.

Quelque “30.000 policiers, gendarmes et militaires”, ont été mobilisés pour la sécurisation de ces scrutins du 13 octobre.

Une quarantaine de localités qui présentent des “menaces de troubles” feront l’objet d’une attention particulière des autorités ivoiriennes.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire