FPI Côte-d’Ivoire: Sangaré Abou Drahamane “le gardien du temple” est décédé cette nuit à 72 ans

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 3 Nov 2018

Par Connectionivoirienne

Sangaré Aboudramane serait décédé cette nuit de vendredi à samedi [2 au 3 octobre 2018], annoncent plusieurs sources à Abidjan, auprès de son parti, le Front populaire ivoirien et dans son cercle familial.

Le décès de Sangaré, ex ministre, ex membre fondateur du Front Populaire, est un nouveau coup dur pour le parti de Gbagbo, fragilisé par plusieurs divisions et plusieurs décès de ses cadres ces dernières années.

Sangaré Aboudramane que des sources disaient proche de Nadi Bamba, était engagé dans un combat farouche contre Pascal Affi N’guessan, président de l’aile reconnue par l’État de Côte-d’Ivoire, du parti de Laurent Gbagbo.

Selon des sources familiales, Sangaré qui souffrait d’un cancer de la prostate avait été hospitalisé dans un état critique il y a de cela deux semaines à la clinique l’Hôtel-Dieu. Opéré par la suite, il avait été transféré à la polyclinique Farah vendredi en soirée, où il est mort samedi au petit matin à 3 heures.

Ancien Professeur à la Faculté de Droit de l’Université d’Abidjan, Sangaré Aboudramane meurt à l’âge de 72 ans. Il fut l’époux de Kouamé Linda Delon, miss Côte d’Ivoire 2000. Leur divorce avait été prononcé en 2014 après plus d’une dizaine d’années d’union. La couple a eu une fille.

La frange du FPI, parti de Laurent Gbagbo, qu’il dirigeait a boycotté toutes les élections tenues en Côte-d’Ivoire après le scrutin présidentiel de novembre 2010. À la suite de la chute de Laurent Gbagbo, celui que les partisans de Gbagbo ou rien désignent affectueusement «gardien du temple», avait passé plusieurs mois en détention à Bouna dans le nord-est du pays.

Sylvie Kouamé

Commentaires Facebook

Commentaires

4 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. TIPADIPA2 3 novembre 2018 at 13:23 -

    En dehors de toutes divergences politiques, le décès de Sangaré apparaît comme une nouvelle vraiment triste. Reposez en paix monsieur Sangaré Aboudramane et sincères condoléances au FPI.

    té ande

  2. didiga 3 novembre 2018 at 16:02 -

    RIP Abou dramane
    Le peul de bouake
    Le bon dioula
    Qui as tu trahi pour mourir ?
    Car dans le monde parallèle l’on y a que les traites qui meurent.
    RIP
    Combattant

  3. GOZO 3 novembre 2018 at 16:11 -

    Nous n’avions pas les mêmes convictions, mais ton décès m’attriste. Mes condoléances à ta famille biologique puis à ta famille politique. Ainsi, un fidèle de Gbagbo, s’en est allé. RIP

  4. marianne 3 novembre 2018 at 17:04 -

    Un homme de conviction est parti. Cet homme a donné toute sa vie à ses convictions et à son idéal.

    Il est la preuve qu’ on puisse un homme pour ses convictions et non pour son appartenance ethnotribale.

    Repose en paix homme de conviction. Le peuple ne t oubliera pas.

Laisser un commentaire