Côte d’Ivoire: Le chef d’état-major particulier de Ouattara demande aux soldats d’ouvrer à la quiétude des populations

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 8 Nov 2018

Yamoussoukro, 08 nov – Le général de division Vagongo Diomandé, chef d’état-major particulier du président de la République Alassane Ouattara a demandé mercredi à Yamoussoukro, aux forces de défense et de sécurité de faire en sorte que la quiétude des populations ne soit pas compromise par leur comportement.

« Ce n’est pas nous qui devons être à la base des soucis de nos concitoyens », a déclaré le général de division Vagondo Diomandé lors de la cérémonie de clôture de la première édition des Journées sportives inter unités de la sécurité présidentielle initiées par la Garde républicaine (GR). Diomandé Vagondo a rappelé aux soldats la noble mission qui est la leur.
AIP

«Nous entendons ça et là, beaucoup de rumeurs (…) Restez sourds aux sons des sirènes»

Le Général Vagondo, chef d’Etat-major particulier de Ouattara : « Nous entendons ça et là, beaucoup de rumeurs (…) Restez sourds aux sons des sirènes.»

Profitant d’une cérémonie organisée à la Garde Républicaine de Yamoussoukro, le chef d’Etat major particulier du chef de l’État, le Gal Vagondo, a adressé un message aux militaires ivoiriens.

Les journées sportives et de cohésion, du 2ème regroupement de la Garde républicaine de Yamoussoukro, édition 2018, ont été l’occasion pour le Général Diomandé Vagondo, chef d’Etat major particulier du président de la République, Alassane Ouattara, d’exhorter ses frères d’armes à une prise de conscience quant à la mission de sécurité à eux confiée. « Je vais m’adresser en particulier à nos hommes, et à travers eux, aux soldats. Je voudrais que chacun comprenne que la mission qui nous est confiée est noble ! La mission qui est confiée aux forces de sécurité de façon générale est noble ! Celle d’assurer la sécurité des biens et des personnes, celle de veiller au quotidien sur la vie de chacun de nous ! C’est une mission qu’on ne donne pas à n’importe qui ! C’est une mission qu’on donne à des gens en qui on a confiance », a, d’entrée, indiqué le Général de division.

Et l’officier aux trois étoiles de souligner que la quiétude des populations ne doit pas être compromise par le comportement de ceux qui sont chargés d’assurer leur sécurité et celle de leurs biens. « Il faut que la population soit fière de son armée, sa gendarmerie et sa police et qu’elle dise, je suis en sécurité », a lancé le général, en faisant cette mise en garde : « Nous entendons ça et là, beaucoup de rumeurs (…) Il faut faire en sorte que ces rumeurs là disparaissent et que la confiance renaisse. »

Le patron de la sécurité du chef de l’État a invité les militaires à être des modèles et à ne surtout pas céder aux chants des sirènes. « Nous devons être des modèles dans le langage et les comportements que nous avons. Restez sourds aux sons des sirènes. Restez sourds à tous ceux qui viennent vers vous pour dire à partir de cette date, revendiquez ceci ou cela. Ce que vous obtenez par votre travail et que vous méritez reste avec vous éternellement. Mais, ce que vous obtenez dans la violence, vous sera forcement arraché un jour par la violence. Ce que vous obtenez dans la coercition, vous l’utilisez, mais sans dignité, parce que vous avez forcé la main pour l’avoir. Ne vous inscrivez pas dans ce genre d’attitude », les a-t-il exhortés.

Pour terminer, le Gal Vagondo a réitéré aux troupes sa confiance et celle du chef de l’Etat. Réagissant à tous ces propos, le commandant de la Garde Républicaine, le colonel Issiaka Ouattara, alias ”Wattao” a salué, lui, l’esprit de corps et la cohésion qui prévaut entre les différentes démembrements de l’armée. « Voyez tout le monde ici aujourd’hui (…) La cohésion a permis aujourd’hui de briser beaucoup de barrières. On a vu aujourd’hui, la police, la gendarmerie, les Faci et même des unités venant de Bouaké, des Forces spéciales, participer, tous ensemble, unis pour un même but : la cohésion. Elle l’est pour la nation, pour nous même », s’est félicité pour sa part le Colonel Issiaka Ouattara, chef de corps, Commandant de la Garde républicaine.

Patrice KOUAHO
Correspondant régional
Soir Info

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire