Côte d’Ivoire: Nexans ouvre son usine de production de câbles électriques…d’un coût de 15 millions d’euros au PK24

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 10 Nov 2018

 

Le groupe Franco-Marocain Nexans s’installe en Côte d’Ivoire avec l’inauguration de son usine ce 9 novembre à Abidjan au cours d’une cérémonie haut en couleur. Implantée dans la toute nouvelle zone industrielle du PK24, au nord de la capitale économique ivoirienne, l’infrastructure a nécessité un investissement de 15 millions d’euros, soit près de 10 milliards FCFA.

A Abidjan, Nexans Côte d’Ivoire, un attelage entre Nexans Maroc, Nexans France et le groupe ouest africain Envol (ce dernier détient 40% du capital) va produire à la fois des câbles électriques et des équipements pour le secteur. De façon détaillée, il s’agira de câbles pour bâtiment, de câbles de transport et de distribution d’énergie, de câbles pour les réseaux de télécommunication ainsi que de postes et de transformateurs électriques préfabriqués. Pour ces deux derniers équipements, ce sera la toute première unité de production de la région ouest africaine.

Par Jean-Mermoz Konandi
FInancial Afrik

Commentaires Facebook

Commentaires

5 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. didiga 11 novembre 2018 at 13:18 -

    Quand il y a de bonnes nouvelles les declinologues disparaissent
    Vive MOSSI DAO

  2. wara 11 novembre 2018 at 19:58 -

    FAUT-IL APPLAUDIR ENCORE ?

    Il y a quelques années nous quittait Kuyo Kessi Jean, Grand Patron de L’Entreprise ‘’Kuyo Pipeline’’ ! Précisément le 6 Février 2012 à l’hôpital de la Garnison Militaire de Douala-Bonanjo. Suite à un arrêt cardio-vasculaire (AVC).

    Feu Kuyo était une réussite. Un capitaine d’industrie qui a su construire sa renommée et se positionner à la porte des complexes industries. Il manquait l’accompagnement approprié pour être dans la cour des grands d’Afrique. Cependant dans son domaine c’était déjà un nom respectable !

    De Bassora en Irak à Kinshasa dans l’ex Zaire, Kuyo n’a donc pas attendu que Gbagbo soit au pouvoir pour devenir quelqu’un.

    Le passage au grand groupe demande une volonté politique, une impulsion étatique.

    C’est ce coup de pouce qui a permis de faire émerger des entreprises familiales qui viennent aujourd’hui nous inonder avec des projets EN SOUFFRANCE dans leurs propres pays. Et qu’elles nous vendront localement au prix fort ! Sans états d’âme. Après avoir surtout neutralisé et bien attaché les velléités locales de concurrence.

    NEXANS FAIT DES ÉQUIPEMENTS ET DES CABLES DE QUALITÉ

    Mais NEXANS est mal en point. D’où la sélection des services et produits à externaliser sous forme d’ouverture de “filiales” en Afrique au Sud du Sahara.

    Avec l’ouverture de la coopération tous azimuts avec la Chine on a mieux à négocier aujourd’hui.

    On ne doit plus accepter ces unités industrielles et ce partenariat de “seconde ambition” (ce concept est ma création ! C’est un copyright).

    Dans le package on doit y intégrer à la fois des exigences pour notre développement industriel et non nous contenter de la consommation de produits en souffrance.

    C’est pourquoi je suis réservé en voyant ce tapage pour le débarquement chez nous de cette entreprise depuis une dizaine d’années, a tous les problèmes à poursuivre sa lancée face à l’évolution des technologies et à la mondialisation.

    Nous ne sommes pas entrés dans l’histoire nous a t on.dit ….Même si nous sommes invités à des célébrations oû on chante que notre présence a été déterminante.

    Pour la survie de la FRANCE.

    Pour cette survie cette fois ci industrielle, nous n’allons pas toujours être des Etats tirailleurs du 21éme siècle !

    Bonne célébration de l’armistice mon cher Président !

  3. wara 11 novembre 2018 at 22:09 -

    ATTENTION UN GEANT ARRIVE !

    Il faut bien qu’on en parle…

    Partenaire de NEXANS Maroc pour la filiale ivoirienne on cite le Groupe Envol Afrique…

    Au passage notons qu’avec investissement de 10 milliards de F CFA, “d’ici les trois prochaines années, l’entreprise projette un chiffre d’affaires de 16 milliards FCFA, soit 24,4 millions d’euros….

    BEAU PACTOLE …

    Cet “Envol Afrique” nouveau conglomérat industriel et immobilier né récemment, devient une force qui pénètre partout. Tellement il est puissant.

    Quel domaine pourra échapper à son emprise ? Surtout avec le soutien de qui on sait.

    Un conglomérat c’est une structure qui a ses avantages et ses…risques.

    Il est temps de revoir certains textes et faire comme .. les marocains !

    La protection des entreprises nationales y est légiférée.

    C’est aussi à cela me semble-t-il qu’une assemblée nationale devrait servir. Pas seulement à compter les militants députés.

    A force de rester préoccupé par l’implantation de sa base, chaque groupe parlementaire oubliera de veiller à ses missions premières.

    Surtout en CI oû Houphouët lui même a proclamé que chaque opposant ne vaut que par son prix.

    En CI oû Gbagbo a avoué avoir découvert sur le tard ce qu’il pouvait obtenir des hommes avec l’argent !

    En CI oû des élus sous la bannière d’indépendants, n’ont pas attendu la fin du traitement des recours pendantes devant les juridictions pour mettre le marché leur cocasse. Pour pudiquement dit on
    amortir les charges supportées pendant la campagne ou racheter le placement infructueux fait par le RHDP sur un adversaire malheureux ou localement incompétent.

    Faute de cette nécessaire vigilance l’envol très ambitieux de l’Afrique (quel beau nom !), risque d’être encore de courte portée.

    Wara de retour de vacances

  4. quoi 12 novembre 2018 at 07:44 -

    Grand-frère @Wara,Bon retour
    Je souhaiterais que vous soyez plus explicite sur le contenu de cette legiferation.Comme vous le savez,notre pays a ratifié des accords commerciaux régionaux,internationaux( OMC,UEMOA,Doing business ……) et donc en pareille situation quelle serait le contenu de cette loi qui ne remettrait pas en question notre propre signature.

    À chacun sa lorgnette !!!

  5. quoi 12 novembre 2018 at 07:55 -

    La suite
    Ce n’est pas sur un marché d’à peine 23 millions d’habitants que nous aurons des champions industriels?!.
    Pensez-vous qu’une loi sélective (au lieu d’être incitative )sur l’installation de société industrielle ne provoquerait pas une réciprocité avec d’autres pays?.

    À chacun sa lorgnette !!

Laisser un commentaire