Côte d’Ivoire: Absent avec les Éléphants «pour l’instant, je suis bien en club», répond Salomon Kalou

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 26 Nov 2018

Serge Alain KOFFI

L’attaquant ivoirien Salomon Kalou, qui n’est plus apparu en sélection nationale depuis le 11 novembre 2017, a laissé entrevoir la possibilité de prendre sa retraite internationale, au cours d’une émission diffusée dimanche à la télévision nationale (RTI).

“Pour l’instant, je suis bien en club. Je pense aussi qu’il y a une nouvelle génération qui est en train de monter en sélection. Il faut laisser la chance à certains jeunes de montrer qu’ils ont de la valeur. Et moi an tant que grand-frère et ancien, on peut juste les encadrer’’, a-t-il affirmé.

Le sociétaire de Hertha Berlin n’est plus apparu en sélection depuis le 11 novembre 2017, lors de la défaite concédée à Abidjan par les Eléphants (0-2) face au Maroc en éliminatoires de la coupe du monde 2018.

Interrogé sur la crise qui secoue le football ivoirien depuis de longs mois. Un groupe de dirigeants de clubs ont tenté en vain d’obtenir de la Fédération ivoirienne de football (FIF) l’organisation d’une assemblée générale extraordinaire pour démettre Sidy Diallo, le président de l’instance dirigeante.

“Déjà, il faut arrêter les querelles inutiles. Je ne vois en quoi est-ce que tout cela profite au football ivoirien.’’, a dit le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Eléphants, se prononçant pour la première fois sur ces remous qui ont conduit la FIFA à mener une mission de bons offices entre la FIF et ces dirigeants de clubs.

Des propos de Salomon Kalou qui dévoilent son soutien à Sidy Diallo, l’actuel locataire de la maison de verre de Treichville.

“J’estime que quand on met une autorité en place, il faut laisser cette autorité travailler. Il ne faut pas essayer de lui mettre des bâtons dans les roues. Il faut laisser les gens travailler maintenant s’il y a une prochaine élection, on essaie de corriger cela si on n’est pas d’accord’’, a-t-il conclu sur ce chapitre.

SKO

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire