Une réforme du Conseil de sécurité s’impose à la Côte d’Ivoire au profit du continent africain (Ambassadeur)

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 3 Déc 2018

Former US Ambassador Haley meets with Côte d’Ivoire’s Permanent Representative to the United Nations, Ambassador Kacou Houadja Léon Adom, August 22, 2018

New-york, 03 dec (AIP) – L’ambassadeur ivoirien auprès de l’ONU, Adom Kakou Houadja Leon, estime que la reforme du Conseil de sécurité s’impose à la Côte d’Ivoire. “La reforme du Conseil de sécurité de l’ONU s’impose à nous parce qu’en 2100, la jeunesse africaine déjà comptera pour 40% de l’humanité, c’est-à-dire un jeune sur deux viendra de l’Afrique”, a-t-il déclaré.

Selon lui, il serait incompréhensible qu’un continent comme l’Afrique n’ait pas un seul représentant permanent aux Nations unies alors qu’un continent plus petit tel que l’Europe a plus d’un représentant. “Là, il y a quand même quelque, je ne dirais pas une injustice mais quelque chose de normal a rétablir”, a-t-il martelé.

Avec AIP

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 3 décembre 2018 at 14:23 -

    Joues simplement ton cinema comme tes prédécesseurs “sans grade” á l’ONU. et tu dégages.
    Ce n’est pas un pays comme la RCI qui pourrait changer l’ordre mondial déjà établie depuis des décennies.par les maîtres de ce monde.

    Chère Cote-d’Ivoire,tu as de sérieux problèmes á régler chez toi . Résous les d’abord avant de chercher á donner des ordres aux á l’exterieure.
    Une grande partie de ta population continue de vivre comme á l’époque préhistorique de la pierre taillée

  2. marianne 4 décembre 2018 at 07:03 -

    Qui sain d esprit peut penser qu’ il ne s agit pas d une communication à usage politique interne?

    Ça me rappelle quand on dit nos chefs d états interviennent à la tribune de l onu. Tu regardes dans la salle et tu as l impression d être dans une conférence scientifique où chacun est là juste pour attendre son tour de…présentation de sa communication.

Laisser un commentaire