Côte d’Ivoire: ADO et BÉDIÉ rendez-vous à Yamoussoukro ?

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 5 Déc 2018

Pourquoi je vais à Yamoussoukro après les Nations unies à New-York

En marge de la réunion de haut niveau marquant la présidence de la Côte d’Ivoire à la tête du conseil de sécurité, le chef de l’état ivoirien, Alassane Ouattara a eu une rencontre avec des responsables d’Africa-América-Institut (AAI) autour de ‘’l’Initiative Régionale pour l’Enseignement Supérieur en Afrique de l’Ouest ‘’, mardi 4 décembre 2018 au siège de la fondation Open Society à New Yor.

« L’institut Africa-América a financé mes études universitaires. Je leur dois beaucoup. Et chaque fois que je viens ici, c’est un plaisir de passer les saluer et dire merci. Nous avons eu un très bon entretien. Avec le président de l’Institut, nous sommes en train de voir comment mettre en place un système de coordination au niveau de trois pays, la Côte d’ivoire, le Ghana et le Sénégal pour un certain nombre de projets qui pourraient faire avancer les questions économiques et technologiques dans le pays. Je leur ai dit qu’étant le premier producteur mondial de cacao, la Côte d’Ivoire, chaque fois que nous avons ces opportunités , nous essayons de voir comment améliorer notre performance dans ce domaine surtout en matière de transformation du cacao en beurre, en chocolat, et faire en sorte que cette transformation profite beaucoup plus aux populations, notamment la jeunesse. Les universités verront dans quelle mesure nous pouvons collaborer en envoyant des chercheurs dans un certain nombre de secteurs. En Côte d’Ivoire nous avons choisi l’université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan pour mener cette recherche, et la mise en place de ce système avec des professeurs éminents et des chercheurs », a déclaré le chef de l’État ivoirien à sa sortie.

Sur la question de ce qu’il retient de l’héritage de feu Félix Houphouët-Boigny, Alassane Ouattara a dit : « J’aurai l’occasion de m’exprimer sur cette question. Mais c’est un jour très important. C’est le 25e anniversaire. C’est un jour de commémoration. Nous aurons une messe à la basilique Notre Dame de Yamoussoukro. Et je tiens à y être. Dès que je finis avec les Nations unies demain (Mercredi 5 décembre 2018 NDLR) je partirai sur Abidjan puis Yamoussoukro ».

La chef de l’État ivoirien sera présent dans la capitale politique et administrative,  (tout comme Bédié) aux cérémonies du 25e anniversaire marquant le décès du “père”de la Côte d’Ivoire moderne.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à New-York
LIntelligentdabidjan

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 6 décembre 2018 at 00:04 -

    Ces deux ne sont pas des ennemis. C’est nous ivoiriens qui dramatisons la situation.

    Ouattara DRAMANE a certes trahi,Il doit le reconnaitre, mais
    ne pas appartenir au meme groupe politique ne veut pas dire qu’un est Hitler et l’autre un Juif… D’ailleurs Adolf Hitler était d’origine Juive d’un de ses parents.

Laisser un commentaire