Congrès du Rhdp unifié en Côte-d’Ivoire: Le Rdr menace ouvertement Soro «Si tu ne veux pas, rends le tablier ! »

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 7 Déc 2018

Par Connectionivoirienne

Adama Bictogo a été désigné par Alassane Ouattara pour organiser le premier congrès constitutif du Rhdp le 26 janvier 2019. Celui-ci était face à la presse jeudi pour livrer les détails de l’organisation technique et pratique de l’événement. En compagnie de plusieurs cadres et ministres (Anne Oulotto, Danho Paulin, Adjoumani, Touré Mamadou, Sidiki Konaté), il a répondu aux questions des journalistes dont l’épineuse question de la posture de Guillaume Soro face à ce congrès.

Bictogo n’a pas tourné en rond pour donner la position de son camp. Il a d’abord qualifié de ‘’fait divers’’ la rencontre annoncée entre Henri Konan Bédié du Pdci et le président de l’Assemblée nationale. Pour lui, il n’y a pas à en faire un débat car c’est ‘’tous les jours que des Ivoiriens se rencontrent dans des maquis ou autres lieux’’. Traitant du cas spécifique de Guillaume Soro suite à une question d’un confrère qui demandait à savoir la place réservée à ce vice-président du Rdr, Adama Bictogo s’est lâché tout en se gardant de prononcer son nom : « Nous ne sommes pas pressés. On ne peut pas s’asseoir sur deux partis politiques. A partir du 26 janvier, nous assumons notre histoire et notre gouvernance parce que nous n’avons pas peur de notre bilan. On ne doit pas tricher tout le temps avec le peuple. Celui qui décide de ne pas être Rhdp, il doit déposer le tablier. »

Adama Bictogo met ainsi en lumière le plan du Rdr, concocté depuis quelque temps et visant à destituer Soro du perchoir qu’il occupe en ce moment.

Invité pour sa part à clarifier sa position, le ministre Danho Paulin a dit que ‘’c’est fini avec le Pdci’’ avant de relativiser que ‘’il y a aujourd’hui deux Pdci’’, le Pdci minoritaire de Bédié et le Pdci des houphouetistes.

Quant à Anne Oulotto, elle a exhorté les militants du Rdr à avaler la couleuvre de la dissolution de leur parti dans le Rhdp à partir du 26 janvier. Ceci, dit-elle est la résultante du long combat du Rdr.

« Tout bon militant du Rdr devra considérer que c’est l’aboutissement d’un combat : le rassemblement. Pour un bon militant du Rdr, la question n’est pas de savoir ce que nous perdons mais ce que la Côte d’Ivoire gagne. C’est la vision du président Ouattara. C’est la stabilité et la paix en Côte d’Ivoire. Si c’est le prix à payer, je considère que les militants du Rdr paieront ce prix. C’est le prix de la paix, le prix du rassemblement, le bien-être des Ivoiriens, l’intérêt de la Côte d’Ivoire qui fait courir les Danho Paulin, les Adjoumani… », a-t-elle justifié.

Dans la pratique, le président Bictogo a indiqué que le congrès s’ouvrira le 25 janvier au Palais des sports avec les travaux en commission. Cette phase réunira au moins 10 mille délégués qui rendront compte des congrès éclatés qui auront eu lieu dans les différentes régions du pays.

Le 26 janvier est consacré à la lecture des résolutions, au discours d’orientation du président du parti, le tout couronné par un concert géant au stade Houphouët-Boigny. 80 mille participants y sont attendus dont 45 mille à l’intérieur du stade et 35 mille autres aux alentours du stade.

Des réunions de réglage sont prévues tous les jeudis jusqu’au jour-J.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Coigny 7 décembre 2018 at 11:38 -

    >‘’il y a aujourd’hui deux Pdci’’, le Pdci minoritaire de Bédié et le Pdci des houphouetistes.
    Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !

    N’en jetez plus, la coupe est pleine ! 🙂

  2. marianne 7 décembre 2018 at 14:56 -

    Hum la vie n’est rien.

    Aujourd’hui les gens parlent comme ça à Soro Guillaume tieni gbanani.

Laisser un commentaire