Côte d’Ivoire: Le parti de Bédié “ne mourra pas” malgré “les soubresauts” (Guikahué)

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 8 Déc 2018

Jean-Marc BOUAZO

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir) ne mourra pas malgré les soubresauts, qu’il a connus après son retrait de la mise en place du parti unifié, a assuré vendredi à Yamoussoukro (centre), le secrétaire exécutif Maurice Guikahué, lors d’une cérémonie.

“Il y a eu des soubresauts, mais (le PDCI, parti fondé par Houphouët-Boigny) ne mourra pas”, a déclaré M. Guikahué, assurant que la formation politique “se porte de plus en plus mieux”, face à des journalistes, lors de la commémoration du 25è anniversaire du décès du premier président ivoirien.

Une délégation de la formation politique, conduite par le secrétaire exécutif, s’est rendue au caveau de la famille Boigny, au sein du palais présidentiel de Yamoussoukro, où elle s’est recueillie sur la tombe de l’ex-chef d’Etat.

Mi juin, le PDCI qui avait “endossé, la signature de l’accord politique pour la création du parti unifié et reporté l’examen des textes à son prochain congrès prévu après la présidentielle de 2020, s’est définitivement retiré de l’accord.

Plusieurs cadres du PDCI partisans de l’intégration de leur formation au sein du parti unifié, dont le ministre Adjoumani Kouassi considéré comme le chef de file des frondeurs ont été exclus pour “indiscipline” et “atteinte à l’unité du parti.”

Le congrès constitutif du parti unifié, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), est prévu le 26 janvier 2019 à Abidjan. Il intervient six mois après l’assemblée constitutive du RHDP, après une période transitoire avant la fusion des partis politiques qui a été ramenée de “3 à 6” mois contre 12 à 18 initialement.

A l’issue de ce congrès “tous les partis existants juridiquement ne vont plus exister”. Il y aura “qu’un seul parti” politique pour la conquête du pouvoir en 2020, selon le président du comité d’organisation, le député Adama Bictogo.

“Nous continuons de nous battre pour garder le PDCI qui a été l’instrument de combat du premier président de la Côte d’Ivoire, afin qu’il ne disparaisse pas”, a affirmé le leader du part Henri Konan Bédié, dans une vidéo, sur les réseaux sociaux.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

3 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. wara 8 décembre 2018 at 16:24 -

    CE QUE GUIKAHUE A VRAIMENT DIT…

    Guikahué n”a pas dit que “le parti de Bédié “ne mourra pas” malgré “les soubresauts” …mais LE PDCI FONDE PAR HOUPHOUËT…

    Sinon nous tous on sait que LE CNB Cercle National Bedié a vécu !

    Ce « Cercle National Bédié » avait éclipsé le PDCI sous le mandat de BEDIE Président. PDCI jugé alors trop marqué par son fondateur.

    Ce CNB parti de BEDIE pour la gloire de BEDIE est bien mort !

  2. srika blah 8 décembre 2018 at 23:14 -

    @wara…… Le “TEMPS” est une arme très efficace pour régler certains problèmes que les humains n’arrivent pas á trouver de solutions. Feu Houphouet l’avait meme dit.

    Si non tous ceux qui crient aujourd’hui “fils d’Houphouet” ou etre des “Houphouetistes”…..n’aimaient pas feu Boigny.

    C’est quand ils veulent en tirer profit, qu’ils disent qu’ils ” SUIVENT-les-TRACES-de-Boigny”

    Ouattara et Bédié ne dorment JAMAIS á Yakro.

    SEUL Koudou Gbagbo dormait souvent dans “ce village” de Boigny, quand il etait au pouvoir.

    Et Koudou Gbagbo reste le SEUL president qui voulait transférer effectivement la capitale politique á Yakro..

    Quant á Konan Bédié, il a voulu infliger une punition á la famille Boigny et á Yakro quand il était au pouvoir.

    Ouattara DRAMANE, il a lui aussi tourné le dos á Yakro.

  3. marianne 9 décembre 2018 at 08:03 -

    Pdci arrêtez de pleurnicher au moindre toussotement du rdr.

    Ceux qui votent ce sont les électeurs.

    Vous leur proposez quoi de différents? Quelle organisation vous mettez en place vous les maîtres de la technologie électorale?

    En côte d ivoire peu importe que tu ais participé ou pas à un gouvernement à partir du moment où tu n es pas au palais. Ça doit donc pas être un complexe pour le pdci.

    Ce que vivement le rhdp prepare pour la campagne de 2020, ce n est pas avec des angelismes que vous allez les vaincre. Il faut concevoir une campagne incisive. Il manque au pdci le courage du fpi ou la fougue de soro, trop pleutre même dans les propos ce parti.

    Tout seul le rhdp en fait une bouchée.

Laisser un commentaire