Côte d’Ivoire duel élection partielle à Bassam: Ezaley regrette les “insultes’’ de Mamadou Touré, Moulot veut “confirmer”

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 8 Déc 2018

Serge Alain KOFFI

Le maire sortant de Grand-Bassam, Georges Ezaley, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à l’élection municipale partielle, s’est dit samedi confiant pour sa victoire à l’issue du vote prévu le 16 octobre et a qualifié d’“insulte’’ les récents propos du porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), Mamadou Touré, l’accusant d’être “mauvais perdant’’.

“Nous avons gagné les élections du 13 octobre et vous avez été braqués (…) On compte sur vous pour rétablir la vérité et la justice le 16 décembre prochain’’, a affirmé M. Ezaley, au lancement de sa campagne devant plusieurs centaines de ses partisans rassemblés.

Intervenant après une série d’allocutions notamment celles du maire élu de la localité voisine de Bonoua et de l’ex-ministre de l’environnement Allah Kouadio Remi, cadres du PDCI et venus lui apporter leur soutien, M. Ezaley a d’abord souligné les qualités de la liste qu’il conduit, la jugeant “équilibrée’’.

Le 30 novembre, la Cour suprême avait annoncé l’invalidation du vote du 13 octobre, à l’issue duquel la Commission électorale indépendante (CEI) avait proclamé la victoire de Jean-Louis Moulot, du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir).

Le maire sortant avait contesté ces résultats, accusé la CEI de les avoir inversé en faveur de son adversaire et saisi la Cour suprême.

S’inspirant des saintes écritures, M. Ezaley estime que ce duel ressemble à celui de David et Goliath.

“Je suis David et lui Goliath’’, a-t-il précisé, assurant que “tout Bassam sera sous surveillance le 16 octobre’’ et des “observateurs’’ y seront déployés.

A ses partisans, l’édile de Bassam a demandé de sortir “massivement’’ pour accorder leurs suffrages à Adama Kamagaté, son directeur de campagne adjoint (inculpé le 31 octobre par la justice ivoirienne) et par ricochet à voter pour lui.

Plusieurs chefs d’accusation de troubles à l’ordre public, de vol, meurtre, pillage, incendie, de séquestration et de destruction volontaire de biens d’autrui et de biens physiques, ont été retenus, le 31 octobre, contre Adama Kamagaté. Cet enseignant de lycée, avait été arrêté, la veille à son domicile, et conduit sous forte escorte, à la préfecture de police d’Abidjan.

“Au moment où je vous parle, il est encore en prison de façon injuste’’, a-t-il indiqué, avant de réagir aux récents propos du ministre Mamadou Touré, l’accusant d’être “mauvais perdant’’ et d’avoir produit de faux procès verbaux de vote.

“C’est une insulte. Je n’ai jamais été un tricheur (…) Si les juges ont décidé qu’on reprenne le vote, c’est que j’ai raison’’, a-t-il conclu.

 

Reprise des municipales à Grand-Bassam en Cote-d’Ivoire: Moulot assure que l’élection “sera (la) confirmation de (sa) victoire”

Hamsatou ANABO

Jean Louis Moulot, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), a assuré, samedi à Mossou (ville balnéaire à 43 Km d’Abidjan), que la reprise des élections municipales prévue le 16 décembre, “sera (la) confirmation de (sa) victoire”, lors du lancement de sa campagne.

“Cette élection est une élection de confirmation de ma victoire”, a dit M. Moulot, ajoutant que “ca sera une victoire claire et sans discussion”.

A l’issue des municipales du 13 octobre, sur quelques 103 recours concernant 60 municipalités et 14 régions, la chambre administrative de la Cour suprême a annulé les résultats dans six communes dont Grand-Bassam et deux régions et ordonné la reprise du scrutin dans ces localités.

Selon Jean Louis Moulot, “on n’a gagné le match aller, mais certains sont partis à Abidjan pour pleurer, les juges ont eu pitié d’eux”, précisant que “on va reprendre, je vais gagner 3 à 0”, devant près de 300 personnes.

Il a aussi invité les militants à “faire preuve de discipline lors de cette campagne”.

Des violences avaient éclaté à Grand-Bassam après l’annonce de la victoire de M. Moulot, faisant “une trentaine de blessés”, selon un bilan de son adversaire Georges Ezaley, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

La campagne pour la reprise du vote dans ces localités s’est ouverte samedi pour s’achever le 14 décembre.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. marianne 9 décembre 2018 at 07:54 -

    Depuis toujours il y a des responsabilités ingrates qu’ on donne à certains au pouvoir.

    Quand le vent tourne aïe…

Laisser un commentaire