Côte-d’Ivoire: Sur Twitter Soro Guillaume dénonce « une dictature » en cours

 

Lu pour vous

Compte certifié @SOROKGUILLAUME

« Je veux dénoncer une dictature qui a cours chez moi ici sur Twitter. Mon service de Com m’interdit de tweeter et d’interagir avec vous car la période serait sensible et mes tweets seraient méticuleusement scrutés!

Que faire? Aidez moi. Vraiment je suis pas libre. »

Commentaires Facebook

Commentaires

One thought on “Côte-d’Ivoire: Sur Twitter Soro Guillaume dénonce « une dictature » en cours

  1. MALICIEUX BROUILLAGE DE FREQUENCE

    Plus qu’un pollueur de réseau, cet outil, le brouilleur de fréquences, peut rendre inopérante une communication essentielle en cours ou à venir.

    Du subtil titrage au contenu au final non essentiel, on finira par se demander sans méchanceté aucune mais sous l’effet d’un possible énervement « quelles étaient en réalité les matières au programme du MBA » ?

    Mais non. Voyons !

    Il semble qu’il faut décoder le message pour le comprendre. Au fond ce message ne s’adresserait-il donc pas à la population concernée par la fonction officielle de l’émetteur mais aux membres et sympathisants.

    Pour ces derniers le pesant mot de dictature qu’on prononce d’une voix basse et apeurée ailleurs, prend ici le visage d’une banale restriction des fonctionnalités d’un compte.

    On pourrait simplement en rire.

    Mais ce n’est pas partout qu’on rigole. Ce n’est pas non plus à tout moment qu’on rigole. Surtout maintenant et ici, chez nous.

    Ah on me précise que l’émetteur pourrait être en VOYAGE ESSENTIEL POUR LA RÉPUBLIQUE. Donc éloigné de tout.

    Une autre voix me signale que je n’ai rien compris. Le BROUILLAGE a donc fonctionné contre moi.

    Décidément SORO !

Ajoutez un commentaire