Militaires encore dans les rues en Côte-d’Ivoire: Le gouvernement évoque « une incompréhension » avec le fonds de prévoyance militaire

 

Hamsatou ANABO

Le porte-parole du gouvernement ivoirien Sidi Touré, a évoqué, mardi à Yamoussoukro (capitale politique), « une incompréhension qui oppose les militaires au fonds de prévoyance militaire », après une manifestation devant le ministère de la Défense des ex- soldats qui ont pris des départs volontaires à la retraite.

« Relativement au mouvement d’humeur de ces anciens militaires, il s’agit d’une incompréhension qui opposent les militaires au fonds de prévoyance militaire », a indiqué M. Touré.

Réunis en plusieurs groupes, une vingtaine d’ex militaires manifestaient vers 12H00 (GMT et locale) devant le ministère de Défense pour « réclamer les cotisations au fonds de prévoyance militaire ».

Des cargos du Centre de coordination des opérations décisionnelles (CCDO), de la brigade anti-émeute (BAE) et de la gendarmerie étaient visibles devant le ministère de la Défense.

Il a aussi précisé qu’ »apparament il est apparu quelques retards dans les prestations du fonds de prévoyance militaire ».

« En tout état de cause les autorités militaires ont encouragé les deux parties (….) afin de traiter le sujet et ne pas donner plus d’ampleur à une affaire qui est interne », a assuré Sidi Touré.

En décembre 2017, le gouvernement ivoirien a annoncé le départ volontaire à la retraite de 991 militaires, évoquant un « déphasage » des effectifs de l’armée avec « les normes admises ».

Selon le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, « le départ volontaire a été intégré dans la loi de programmation et vise à faire partir au moins 4.000 hommes », ajoutant que « la pyramide d’âge et de grade doit être conforme aux exigences d’une armée moderne ».

La première en phase en décembre 2017, a enregistré le départ de trois officiers, 634 sous officiers et 354 militaires du rang.

La deuxième phase de l’opération de départ volontaire, a enregistré cette année 2.2168 militaires dont trois officiers, 1.460 sous-officiers et 704 militaires du rang.

Ces retraités ont reçu chacun la somme de 15 millions de FCFA chacun.

 

Le ministère de la Défense annonce « un paiement effectif jeudi du reliquat des cotisations » des ex-militaires

Le ministère de la Défense, a annoncé, mardi à Abidjan « un paiement effectif jeudi du reliquat des cotisations », pour lequel des ex-militaires qui ont pris des départs volontaires à la retraite., manifestaient dans la matinée, dans un communiqué, dont ALERTE INFO, a reçu copie.

Dans la matinée, une vingtaine d’ex militaires manifestaient devant le ministère de Défense pour « réclamer les cotisations au fonds de prévoyance militaire ».

Selon le ministère de la Défense, « ces anciens militaires n’ayant pas compris le calcul des montants perçus ont sollicité auprès du fonds de prévoyance militaire des explications complémentaires ».

« Quelques uns d’entre eux, n’ayant pas connaissance de cette information, se sont regroupés pour manifester leur mécontentement », poursuit la note, signé par le directeur de cabinet adjoint du ministère le colonel Sori Touré.

Le colonel Touré, a aussi précisé que « le fonds de prévoyance militaire a procédé au paiement anticipé d’une première tranche de ces cotisations aux 2.166 bénéficiaires ».

Un bureau d’explications et de contentieux a été mis en place pour « répondre à toutes leurs préoccupations ».

En décembre 2017, le gouvernement ivoirien a annoncé le départ volontaire à la retraite de 991 militaires, évoquant un « déphasage » des effectifs de l’armée avec « les normes admises ».

Selon le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, « le départ volontaire a été intégré dans la loi de programmation et vise à faire partir au moins 4.000 hommes », ajoutant que « la pyramide d’âge et de grade doit être conforme aux exigences d’une armée moderne ».

La première en phase en décembre 2017, a enregistré le départ de trois officiers, 634 sous officiers et 354 militaires du rang.

La deuxième phase de l’opération de départ volontaire, a enregistré cette année 2.2168 militaires dont trois officiers, 1.460 sous-officiers et 704 militaires du rang.

Ces retraités ont reçu chacun la somme de 15 millions de FCFA chacun.

Hamsatou ANABO

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Ajoutez un commentaire