Lagou Henriette se dresse contre le régime en Côte-d’Ivoire: «Il faut arrêter les pressions, le harcèlement et le chantage fait aux fonctionnaires…»

SONY DSC[/caption]

Situation sociopolitique –

Henriette Lagou, la présidente du parti Rpc-Paix déborde d’activités ces derniers jours. Il y a peu, sa formation signait un partenariat de collaboration avec quatre formations politiques dont un parti écologique. vendredi 18 janvier 2019, elle a convié la presse nationale à son siège pour une déclaration sur l’état de la nation avant d’énoncer ses propositions fortes pour sortir le pays définitivement de la crise.

L’ancienne ministre du gouvernement Gbagbo qui vole de ses propres ailes aujourd’hui, a dressé un tableau sombre de notre démocratie, faisant valoir que finalement, la dictature semble s’imposer.

« Aujourd’hui, tous les indicateurs sont au rouge et nous renseignent que le pays va tout droit vers l’abîme. Les conditions sont en train d’être créées pour aller à l’affrontement. Tout est fait pour ne pas accepter les résultats des urnes en ne créant pas les conditions d’élections crédibles et paisibles. Les techniques pour manipuler les résultats des urnes et entacher les élections d’irrégularités nous ont été présentées à la faveur des élections locales », analyse-t-elle en introduction. Puis la présidente de Rpc-Paix d’envisager les solutions de sortie en deux grands points : – la nécessité de la tolérance et de la préservation de la paix – la nécessité de l’acceptation de l’alternance et de la différence.

Tirant la conclusion de ses observations elle a exposé quelques pistes qui, si elles sont explorées, sortiraient la Côte d’Ivoire de l’abîme et garantiraient la paix et la stabilité, selon ses propres termes. Elles se déclinent en ces points :

–        La mise sur pied du processus de réforme de la CEI ;

–        Le rassemblement du peuple Ivoirien afin que, dans l’Amour, nous travaillions pour le changement et l’alternance.

–        La libération des prisonniers militaires et politiques de la crise postélectorale ;

–        la cessation des poursuites judiciaires aux relents politiques et électoralistes ;

–        L’installation des Conseils municipaux dont les résultats sont connus et jugés ;

–        Le respect et la séparation effective des pouvoirs de chaque institution constitutionnelle ;

–        Le respect de l’immunité parlementaire octroyé au député par le peuple pour mieux le représenter ;

–        Le rétablissement des relations de fraternité et d’amitié entre les présidents Bédié et Ouattara même s’ils ne sont plus ensemble dans le RHDP ;

–        Le retour en terre Ivoirienne du Président Gbagbo et de Charles Blé Goudé ;

–        L’arrêt des pressions, du harcèlement et du chantage fait aux fonctionnaires et agents de l’État, membres d’autres partis politiques.

SD à Abidjan

sdebailly@yahoo.fr

 

Facebook Comments

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.