Taux de pénétration internet Côte-d’Ivoire: « Quand les chiffres de Facebook contredisent les données officielles »

Bruno Koné, ex ministre des TIC, auteur des chiffres contestés, lundi 26 février 2018. Abidjan. Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile s’est accru de 6 millions en 2016-2017, pour dépasser ‘’les 30millions d’abonnés’’ à la fin de 2017, a révélé, le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné, faisant le bilan de son département ministériel.

Lire également: Téléphonie mobile : la Côte d’Ivoire passe la barre de 30 millions d’abonnés (Ministre, Bruno Koné)

Lu pour vous

Une autre preuve du manque de sérieux des données statistiques ds nombre de pays africains. Comment tes « abonnés » au mobile peuvent-ils être plus nombreux que ta population ? Il s’agit d’abonnements et non d’abonnés, ds des contextes où les gens ont plusieurs puces. Comment ton « parc Internet » peut être supérieur à ta population de plus de 13 ans ?

Et fatalement, c’est de l’étranger (de Facebook ds ce cas) que vient les données les plus crédibles. Les pays qui ont gonflé leur taux de pénétration d’Internet (Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal notamment) se retrouvent avec des taux de pénétration Facebook ridiculement bas.

C’est pareil avec les chiffres concernant le riz en CIV. Le gvt produit des données fantaisistes sur une production qui exploserait, mais les importations qui prennent elles aussi l’ascenseur (et qui peuvent être contrôlées de l’extérieur) trahissent cette mythomanie statistique.

Théophile Kouamouo

Facebook Comments

Ajoutez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.