Gbagbo et ses galons militaires – Mangou et Kassaraté, généraux quatre étoiles

La fête aux galons. L’information circulait hier encore sous les manteaux. Laurent Gbagbo, chef suprême des Armées, selon nos sources, a procédé à de nombreuses nominations et avancements au sein de l’Armée. En première ligne, les généraux Philippe Mangou (chef d’Etat-major des armées) et Kassaraté Tiapé Edouard (commandant supérieur de la Gendarmerie nationale) sont élevés au grade de général du corps d’Armée. Ainsi Philippe Mangou est le troisième général du corps d’Armée au niveau des Forces armées nationales de Côte d’Ivoire (FANCI). Il succède aux généraux Thomas Daquin et Coulibaly Ibrahima. Quand le général Kassaraté Tiapé devient le premier dans l’histoire de la Gendarmerie nationale à accéder à cette haute marche. Mais Laurent Gbagbo ne s’arrête pas en si bon ( ?) chemin, les généraux de brigade Guai Bi Poin Georges (commandant Cecos), Affro Yao Raphaël (commandant en second de la Gendarmerie nationale), Aka Kadjo (commandant des forces aériennes) obtiennent une étoile de plus. Ils deviennent des généraux de division. De même pour le contre-amiral Vagba Faussignaux (commandant de la Marine nationale) devenu vice-amiral.

Cinq officiers supérieurs ont également bénéficié de la générosité du chef suprême des Armées. Il s’agit des colonel-majors Detho Leto (commandant des forces terrestres), Nicolas Kouakou (Centre de commandement intégré), Touré Sékou (commandant écoles Zambakro), Allah Kassi (sous-chef d’Etat-major chargé des ressources humaines-Fanci), Dogbo Blé (commandant militaire du palais et de la Garde républicaine).

Au niveau du grade de colonel major, la moisson est abondante. Le commandant du Groupe de sécurité présidentiel (GSPR) Ahouman Brouha Natanaël et commandant du théâtre des opérations (comthéâtre) Konan Boniface figure en bonne place.
A la Gendarmerie nationale, pour le grade de lieutenant-colonel, des noms circulent : Obou Gado (commandant de la légion mobile), Abé Séka Arsène (commandant de la légion de Yamoussoukro), Goué Magloire (commandant de l’escadron d’Abobo).
Pour montrer qu’il règne sur l’Armée des Forces nouvelles, conformément à l’esprit et à la lettre de l’harmonisation des grades des ex-rebelles, il a procédé également à des nominations. Les lieutenants-colonels Karim Ouattara (commandant en second du CCI), Soumahoro Gaoussou (sous-chef d’Etat-major des FN chargé des opérations) et Koné Adama (cabinet militaire du Premier ministre) deviennent selon nos sources, des colonels pleins.

Ce samedi 7 août, à l’occasion de la fête de l’indépendance, les généraux promus vont épingler leurs étoiles. La plupart des officiers cités ont parlé de rumeurs préférant attendre d’avoir entre les mains, le décret de nomination avant de faire la fête. On ne sait jamais. Par le passé, la rumeur avait annoncé certains et au finish, ils n’ont rien vu. Sur l’avancement des généraux Affro Yao Raphaël et Aka Kadjo, certaines sources se sont montrées prudentes.

Coulibaly Brahima

Le Patriote

Votre commentaire facebook ici

Author: bleble