Pour l’ONUCI l’étape cruciale reste la liste électorale définitive et les cartes d’identité

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 5 août 2010/African Press Organization (APO)/ — L’Opération des Nations Unies en Cote d’ivoire (ONUCI), exhorte les structures et tous les acteurs concernés par le processus électoral et celui de la réunification à établir un chronogramme crédible s’appuyant sur les tâches à accomplir avant la tenue du scrutin.

S’exprimant jeudi à Abidjan lors du point de presse hebdomadaire de la mission, le Porte-parole Hamadoun Touré, avait au préalable annoncé que l’ONUCI prenait note « de l’annonce faite par la Commission Electorale Indépendante (CEI), d’une période propice à la tenue de l’élection présidentielle tant attendue par la communauté internationale qui appuie les efforts du pays destinés à sortir de la crise ».

Toutefois, a rappelé le Porte-parole, pour l’ONUCI, « l’étape cruciale sera celle de la production de la liste électorale définitive qui précède la confection des cartes d’identité et des cartes d’électeurs ainsi que leur distribution sur tout le territoire ivoirien ». Il a indiqué qu’à ce niveau la mission onusienne encourage la tenue des élections dans la période indiquée. Il a également noté que ces différentes phases devraient être suivies par le transport du matériel électoral sur les lieux de vote et la campagne électorale précédant le vote en lui-même.

M. Touré a tenu à réaffirmer la disponibilité de l’ONUCI à relever tous les défis à sa portée et à soutenir les différentes structures concernées par le processus électoral et par le processus de réunification à réussir ce qui sera prévu étant entendu que la date n’a pas encore été précisée. « Nous espérons qu’une date sera communiquée très rapidement et qu’elle sera respectée », a-t-il souligné avant de préciser que l’unicité des caisses sera un pas important notamment dans la mobilisation des ressources et du rétablissement de la confiance entre les ex-belligérants.

Il a ajouté à ce propos qu’en attendant la date de l’élection présidentielle, l’ONUCI se satisfaisait de ce que le contentieux de l’inscription sur la nouvelle liste électorale se poursuivait sans entraves majeures. Selon M. Touré si, pour le District d’Abidjan, la phase d’enregistrement des réclamations s’est achevée le 4 août 2010 devant les CEI locales, « dans les autre régions la fin de cette phase devrait intervenir dans les jours prochains ». M. Touré a invité les populations des localités disposant encore de la possibilité de faire valoir leurs droits devant les CEI locales ou les juridictions à mettre à profit ces derniers jours de l’opération pour régulariser leur situation.

Saluant le climat de sérénité dans lequel les opérations se poursuivaient, il a exhorté tous les acteurs impliqués à maintenir la même dynamique pour le succès des opérations. « La production de la liste définitive aurait certainement donné plus de visibilité au reste des tâches à accomplir ainsi que leur réalisation dans le temps c’est-à-dire le chronogramme ». Il a rappelé que la date n’est pas encore fixée mais que l’ONUCI reste consciente des défis qui l’attendent pour accomplir les tâches restant dans les temps et ajouté que cela nécessite la mobilisation des ressources aussi bien humaines que financières en souhaitant que le Gouvernement ait cela à l’esprit lors de la fixation de la date

Concernant l’aspect sécurisation, le Porte-parole de l’ONUCI a indiqué que les généraux qui ont rencontré le Premier ministre ont dû exprimer leurs préoccupations au sujet de l’encasernement pour que les élections puissent se dérouler dans les meilleures conditions. « Je crois que le Gouvernement est entrain d’examiner toutes les possibilités pour que l’encasernement ne soit pas un frein au déroulement normal de l’élection présidentielle. En ce qui nous concerne (ONUCI), nous mettrons tout ce qui est en notre disposition pour que cela soit possible », a-t-il rassuré.

Sur le plan militaire le Porte-parole a annoncé l’organisation par les troupes de l’ONUCI d’exercices de routine dans l’Ouest du pays du 9 au 31 août 2010, notamment dans les villes de Danané, Zuénoula, Toulepleu, San Pedro et Guiglo. Ces exercices, a-t-il ajouté, visent à permettre « aux forces concernées de mieux planifier leurs activités et leurs initiatives dans leurs zones de déploiement. C’est aussi une occasion de renforcer leurs capacités de soutien aux forces ivoiriennes en cas de besoin ».

Sur un autre volet concernant l’appui de l’ONUCI au Gouvernement, le Porte-parole a indiqué que la mission avait contribué à la tenue dans de bonnes conditions des examens du Baccalauréat, du BEPEC et du CEPE. Selon M. Touré, à la demande du Ministère de l’éducation nationale, l’ONUCI l’a assisté au niveau du transport, de la sécurité et de l’escorte l’arrivée du matériel et autres épreuves dans les différents centres d’examen sur toute l’étendue du territoire.

L’opération, qui s’est déroulée en trois phases, a permis de desservir les 4 et 5 juin, trois secteurs, notamment les villes de la région d’Abidjan, de l’Est et du Nord, le 28 juin 2010, les centres de la Région d’Abidjan et ceux du Nord à partir des différents Secteurs de la mission, a expliqué le porte-parole. Il a ajouté que pour la troisième phase prévue du 5 au 19 juillet 10 et finalement étendue du 31 juillet au 1er août 2010 « l’ONUCI a également inclus dans son calendrier le transport des copies dans certains centres qui devaient préalablement être desservis par la Direction Régionale de l’Education Nationale ».

SOURCE

Mission of UN in Côte d’Ivoire

Commentaires facebook

Author: bleble