Douanes : Après la suspension de la grève / Michel Dehilisson (Sg du Syddd-CI): “Que la Direction générale nous rétrocède ce qu`elle nous a arraché”

Après la levée du mot d`ordre de grève, hier, le secrétaire général du Syndicat pour la défense des droits des douaniers de côte d`Ivoire (Syddd-ci), Michel Dehilisson, en donne les raisons.

Quelles sont les raisons de la suspension de votre mot d`ordre de grève ?
Depuis le lundi, le Syndicat pour la défense des droits des douaniers de Côte d`Ivoire (Syddd-ci) a décidé d`aller en grève par rapport à certaines revendications. Cependant, hier, après avoir rencontré les autorités, nous avons noté une avancée notable au niveau de certaines revendications les plus significatives.

Lesquelles ?
Il s`agit du remboursement du prélèvement sur la prime trimestrielle, le règlement de la dotation en carburant qui va être viré par chèque et la gestion des Ts par les agents eux-mêmes. Ce sont les trois points notables. Avec l`assurance de la direction générale, il était question de continuer les discussions sur les différents points de revendication.

Quand comptez-vous les poursuivre ?
Les paiements ont commencé, mais il faut qu`on finisse avec les premiers points d`abord et voir avec la direction générale quand on peut commencer les négociations qu`on avait entamées.

A combien peut-on aujourd`hui chiffrer les pertes enregistrées par l`Etat après ces deux jours de grève ?
Je suis syndicaliste et je ne saurais vous donner des chiffres. Au niveau de l`administration douanière, il n`y a jamais eu de perte, malgré la grève. Il faut savoir que les douanes ont toujours récupéré les recettes qui n`ont pas été perçues pendant les jours de grève, les jours non ouvres comme samedi. On ne perd donc pas avec les grèves, on ne fait que rattraper les recettes.

Un collectif de 6 syndicats des douanes vous accuse d`être instrumentalisé et à la solde de Mme Yao N`Dré, directeur général adjoint des douanes. Que lui répondez-vous ?
L`objectif d`un syndicat, c`est de revendiquer pour ses membres. Notre programme d`action, c`est de revaloriser les droits acquis, règlementer le profil de carrière, voir la résolution du statut qui peut arranger le douanier pour son traitement mensuel. Quand vous lisez donc nos points de revendications, voyez-vous inscrit quelque part que nous exigeons le départ ou l`arrivée de quelqu`un ? On ne crée pas un syndicat pour quelqu`un et contre quelqu`un. On le fait pour revendiquer pour la corporation. Ce débat ne m`intéresse pas. Si les revendications que nous avons évoquées n`étaient pas justes, les agents n`allaient pas nous suivre. Si j`avais accepté comme certains de faire le syndicalisme pour des personnes, le Syddd-Ci ne serait pas né. Ma lutte est pour les douaniers. Nous réclamons que la direction générale nous rétrocède ce qu`elle nous a arraché. C`est-à-dire les moyens mis à la disposition de l`agent pour être dans de bonnes conditions.

Les agents ont-ils repris le travail dans tous les services ?
Les agents ont repris le travail. J`ai parcouru tous les bureaux et téléphoné à tous les éléments pour que le travail reprenne.
Entretien réalisé par Cinthia R. aka

Author: bleble