Carrefour de l’Indenié: Les vendeurs de journaux toujours traqués par la police

Dur pour les vendeurs de journaux à la criée, présents quotidiennement au carrefour de l’Indenié. Selon Y K, vendeur de son état, il a été copieusement molesté par les agents de la police, la semaine dernière. Une véritable chasse aux sorcières qui ne dit pas son nom est entreprise depuis près d’un mois à cet endroit par la police. Que reproche t- on à ces vendeurs qui rendent l’information plus accessible aux usagers de la route ? S’agit – il d’une occupation illégale de l’espace public ? Si tel est le cas, pourquoi le District d’Abidjan ou la commune d’Adjamé ne prendrait – il pas des dispositions plus idoines ? Car mater des honnêtes citoyens en quête de leur pain quotidien n’est-il pas une manière de les livrer au chômage ? Autrement dit, l’autorité compétente a intérêt à leur trouver d’autres espaces de son choix afin qu’ils puissent désormais vaquer librement à cette activité dont le ralentissement pourrait être également un manque à gagner pour les entreprises de presse.

D.T
Le Nouveau Réveil

Author: bleble