PREMIER LEAGUE – Chelsea régale d’entrée

PREMIER LEAGUE – 1ère JOURNEE

CHELSEA- WEST BROM: 6-0
Buts: Malouda (6e, 90e), Drogba (45e, 55e, 68e), Lampard (63e)

Les matches amicaux sont une chose, le championnat, une autre affaire. Chelsea a frappé un grand coup dès la première journée et montré que le champion d’Angleterre n’était pas à enterrer trop vite, malgré trois revers en préparation et une défaite lors du Community Shield. Sans réelle opposition pour le match de reprise, les Blues ont offert un récital à Stamford Bridge face à West Bromwich Albion. A peine cinq minutes de jeu et Florent Malouda faisait parler sa vista en propulsant au fond du but de Scott Carson un coup franc de Didier Drogba mal repoussé (1-0, 6e). Le Français fut l’auteur d’un match plein, ponctué d’un doublé avec le dernier but de la partie (6-0, 90e). Pendant 90 minutes, il n’a eu de cesse de harceler la défense des Baggies, sillonnant le front de l’attaque derrière Drogba et Anelka, traînant devant le but sur tous les coups de pied arrêtés.

Si Malouda fut très remuant, Drogba n’a également pas tardé à se mettre en évidence. Et il choisit le temps fort de WBA pour doucher les espoirs adverses d’un coup franc direct (2-0, 45e). Le rouleau compresseur londonien s’enclenchait en seconde période. Tout semblait réussir aux Blues. Les ballons cafouillés dans la surface se muaient en but (3-0, Drogba 55e) quand Lampard (4-0, 63e) et de nouveau Drogba (5-0, 68e) ne profitaient pas des errements défensifs du promu pour corser l’addition. Meilleure attaque l’an dernier, Chelsea repart sur de bonnes bases. Maîtres du ballon, les joueurs de Carlo Ancelotti n’ont jamais été réellement mis en danger. Mais pas sûr que l’Italien ne pourra tirer de réelles leçons de cette première sortie anglaise qui fut plus près d’un entraînement que d’un match de reprise.


TOTTENHAM – MANCHESTER CITY : 0-0

Renforcé à coups de millions cet été avec les arrivées de Yaya Touré, David Silva, Aleksandar Kolarov, Jerome Boateng et Mario Balotelli. James Milner et Zlatan Ibrahimovic pourraient suivre. Mais de telles dépenses garantissent-elles le succès ? Pour le savoir, le calendrier a réservé aux Citizens un premier test sur la pelouse de Tottenham, l’autre équipe armée pour bousculer le « Big Four » en Angleterre. Et ils se sont certainement rendus compte qu’ils avaient encore du pain sur la planche. Certes, Balotelli, Robinho et Boateng étaient absents pour la reprise. Mais les troupes de Roberto Mancini ont été copieusement dominé, notamment en première période avant que le rythme ne baisse après la pause. Heureusement, l’entraîneur italien tient un vrai « renfort » avec Joe Hart. Le gardien, prêté la saison dernière à Birmingham City, a poussé Shay Given sur le banc. Samedi, il a écoeuré tour à tour Peter Crouch (9e), Jermaine Defoe (11e, 28e, 32e), Tom Huddlestone (16e), Benoît Assou-Ekoto (18e) ou encore Roman Pavlyuchenko (70e, 72e).

Mais, au final, ce sont les Spurs qui ont laissé la meilleure impression à White Hart Lane. Aaron Lennon ou Gareth Bale, auteur d’une frappe sur le poteau (31e), seront certainement surveillés de près cette saison sur les pelouses anglaises. Lorsque Harry Redknapp peut faire sortir du banc Roman Pavlyuchenko, Robbie Keane ou Giovani Dos Santos du banc, on se dit que les Spurs pourraient faire parler d’eux. Malheureusement, malgré ce beau spectacle entre le 4e et le 5e de la dernière saison, la Premier League a débuté par un match nul et vierge qui sonne comme une bonne opération pour City. Même au complet, il faudra que l’autre équipe de Manchester élève son niveau. Car Hart ne pourra peut-être pas sauver les meubles face à Liverpool dans neuf jours pour la deuxième journée.

eurosport.fr

Author: bleble