Epidémie de fièvre jaune et de dengue: La lutte contre les gîtes larvaires amorcée

Dans le cadre de la riposte nationale contre à la double épidémie de fièvre jaune et de la dengue, le ministre de la Santé et de l`hygiène publique a rencontré, récemment, les ministères techniques concernés et les mairies du district d`Abidjan pour le lancement de la phase de la lutte anti vectorielle. Le maire de Port-Bouet, Hortense Aka Anghui, le maire d`Adjamé, Issouf Sylla, étaient présents à cette importante réunion, dite de crise. Il s`est agi d`échanger sur la situation sanitaire grave que traverse notre pays. Depuis mai 2010, des cas de fièvre hémorragique notamment la fièvre jaune et la dengue qui ont été enregistrés dans les districts sanitaires d`Abidjan, de Grand-Bassam et de Bouaké. Ces deux affections sont causées par la piqûre de moustique du genre aèdes. Après la riposte vaccinale ciblée dont la campagne a été lancée le 31 juillet dernier pour faire face à la situation préoccupante que causent ces deux maladies, et le plan de communication sur les mesures individuelles de protection, place est désormais au plan de lutte anti vectorielle, consistant à l`élimination des vecteurs que sont les moustiques à gîte et l`élimination des gîtes larvaires dans les zones concernées.  » La lutte doit se faire, de façon intégrée avec la mobilisation et la participation de tous et requiert une collaboration étroite « , a indiqué Aka Aouélé. Ces mesures qui débutent ce matin consisteront à la démoustication, à l`éradication des gîtes larvaires, notamment la désintoxication des poches d`eau.

Jean Prisca

Le Nouveau Réveil

Author: bleble