Filière Café-Cacao / Procès des ex-barons – Aucune décharge des prévenus n’a été retenue

Prévu pour le 06 septembre 2010, le procès des anciens barons des structures de la filière Café-Cacao promet des étincelles. Et depuis la MACA (Maison d’Arrêt et de la Correction d’Abidjan), Amouzou, Tapé Do, Angeline Kili, Placide Zoungrana, Jean Claude Bayou, Théophile Kouassi… et leurs conseils devraient bien se préparer pour attaquer les débats contradictoires d’un procès, qui s’ouvrira sans aucune décharge des prévenus. Selon quelques avocats des ex-barons des structures de la filière Café-Cacao que nous avons joints hier au téléphone, place n’est plus aux lamentations et pleurs sur le sort de qui que ce soit. Il faut, ont-ils poursuivi, plutôt être prêt à défendre crânement ses clients. Cependant, nos interlocuteurs ont regretté le fait qu’aucune décharge des prévenus n’ai été retenue par le procureur. « La loi lui autorise de prendre ou de ne pas prendre en compte la décharge d’un prévenu. Mais le procureur aurait dû les prendre en compte. C’est donc au procès, au cours des débats contradictoires que des éléments non négligeables qu’apporteront nos clients seront appréciés », a annoncé l’avocat d’un ex-baron d’une structure de ladite filière. Le procès a-t-on appris, pourrait s’étendre jusqu‘au mois d’octobre 2010, période électorale en Côte d’Ivoire. Car, soutient un avocat, ce sont au minimum deux jours qui seront consacrés à chaque ex-baron au cours de ce procès. Au nombre de 28, le procès des anciens barons des structures de la filière Café-Cacao, fera partie des armes qu’utiliseront sûrement les adversaires de Laurent Gbagbo, pour l’attaquer sur le terrain de la campagne électorale en octobre prochain

Huberson Digbeu
L’Intelligent d’Abidjan

Votre commentaire facebook ici

Author: bleble