Présidentielle: la société civile veut un chronograme précis

La Convention de la société civile de Côte d’Ivoire (Csci) dans un communiqué en date du 10 août dernier et signé de son coordonnateur national, le Dr Patrick N’Gouan, demande au gouvernement de mettre tout en œuvre afin que le premier tour de l’élection présidentielle puisse se tenir effectivement le 31 octobre prochain.


La Convention de la société civile ne veut plus d’un autre report du premier tour du scrutin présidentiel en côte d’ivoire. Ainsi, dans un communiqué, le Dr Patrick N’Gouan, coordonnateur national de la Csci invite les acteurs dans la crise ivoirienne de tout faire pour respecter la date de la prochaine élection présidentielle. Ainsi, à la Commission électorale indépendante (Cei), il demande de publier très rapidement un chronogramme clair, réaliste et opérationnel pour la tenue effective du premier tour du scrutin présidentiel le 31 octobre 2010. Au gouvernement, la Csci demande de tenir ses engagements en décaissant avec célérité les fonds alloués à la Cei. Elle souhaite également le désarmement effectif des ex combattants et le démantèlement des milices ainsi que le déploiement effectif du Centre de commandement intégré (Cci). Pour la csci, cela permettra le renforcement de la crédibilité des institutions nationales.

Aussi, le coordonnateur national de la Csci, la Dr Patrick N’Gouan demande-t-il à la Primature, la Cei et les opérateurs techniques (Sagem sécurité et Ins) de mettre à la disposition de la population, une liste électorale définitive fiable qui prend en compte toutes les demandes justifiées et de traiter avec impartialité les demandes de radiation en masse en vue de sauvegarder la cohésion sociale, gage d’élections pacifiques. C’est pourquoi,la Csci exhorte la communauté internationale à poursuivre ses efforts quant au soutien du processus de sortie de crise en côte d’Ivoire.

Franck YEO
FratMat

Commentaires facebook

Author: bleble