Abidjan-Industrie de fabrique de pain Les consommateurs aux côtés de la SOFAP

Depuis un certain temps, la Société de fabrication de pain (Sofap), est accusée par des acteurs du secteur de la boulangerie de faire la concurrence déloyale et de fabriquer du pain dans des conditions peu recommandées. Marius Comoé, président de la Fédération des associations de consommateurs actifs de Côte d’Ivoire (Facaci) et plusieurs présidents d’associations de consommateurs ont visité les installations de ladite entreprise. C’était lundi dernier, en zone industrielle de Koumassi. Reçus par M.M David Kouadio et Abiyou Apollinaire, respectivement directeur commercial et directeur des ressources humaines de la Sofap, les visiteurs du jour ont pu observer le processus de fabrication de pain dans cette industrie. De la salle d’ingrédients à la salle de stockage en passant par la salle de cuisson, toutes les étapes ont été expliquées. La note particulière lors de cette visite, est que cette industrie de fabrication de pain possède des appareils ultra modernes. Ce, contrairement aux boulangeries ordinaires que les consommateurs ont l’habitude de voir. Et à en croire M. David Kouadio, c’est la première du genre en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’ouest. Mais surtout, il a fait remarquer que le pain à la Sofap est fabriqué dans des conditions hautement hygiéniques. « Notre pain suit son processus de cuisson sans qu’une main humaine ne touche les ingrédients (farine, levure, sel)… Notre farine achetée au GMA ou au MMCI, nous est livrée dans des camions citernes, adaptées et spécialement conçus à cet effet », a-t-il souligné. M. Abiyou Apollinaire a précisé que, « la Sofap, ne vend pas en détail, mais en gros, nous avons des gérants à cet effet. Nous leur livrons dans des caisses pouvant contenir 30 pains à raison de 80 Fcfa l’unité… Nous sommes opérationnel depuis un mois et produisons 80 mille pains en moyenne par jour », Il n’a pas manqué de répondre à leurs détracteurs : « nous sommes respectueux des lois en vigueur en Côte d’Ivoire. Nous ne travaillons pas dans la clandestinité. D’ici peu, notre entreprise s’agrandira », a-t-il fait savoir. A la sortie de cette visite, Marius Comoé, président de la FACACI a dit sa fierté de voir la Côte d’Ivoire s’engager sur les sentiers de la modernisation. Selon lui, « la Sofap est l’exemple de ce à quoi notre pays devrait aspirer. Les consommateurs que nous sommes, exigeons la propreté et l’hygiène quant à la préparation du pain. Ce que la Sofap fait. Alors, nous soutenons cette industrie », a-t-il conclu.


Hervé d’Anvers, à Abidjan pour connectionivoirienne.net

Author: bleble