Annonce – Exclusif: Côte d’Ivoire – Téléphonie mobile. Que sait Dany Chaccour ?

Beyrouth, Connectionivoirienne rencontre Dany Chaccour

Le petit monde très selecte de la téléphonie mobile en Côte-d’Ivoire n’a pas encore fini de livrer ses secrets. Il est clair que certains rejoindront un jour leurs tombes avec certains secrets, tellement le linceul est sale ! N’empêche. Protégées par l’impunité structurelle qui prévaut en Côte-d’Ivoire, les différentes personnalités citées et reconnues peuvent se permettre de se la couler douce. Ce, en dépit des nombreux scandales dont la presse ivoirienne dans son ensemble a fait échos. Néanmoins, un changement de régime politique pourrait sans nul doute faire bouger les lignes. Les juges ivoiriens pourront alors s’autosaisir de certains scandales dont la presse a abondamment fait échos ces dernières années et imposer la force publique, la rigueur de la loi de façon impartiale aux voleurs à col blanc, nullement inquiétés par une justice largement aux ordres du politique.


Le Journal de Connectionivoirienne.net, qui a réussi au prix de divers procès et contre-procès en diffamation à thématiser la gestion hautement mafieuse du mobile en Côte-d’Ivoire, une fois de plus vous propose de l’inédit avec :

L’Interview exclusive de M. Dany Chaccour, PDG de Afriways, dynamique homme d’affaire, très présent en Afrique – Restez donc connectés en exclusivité sur Connectionivoirienne.net …pour cette première partie de ce spécial Téléphonie Mobile en Côte-d’Ivoire.

La seconde partie de ce dossier tout aussi sulfureux et qui ne fera aucunement dans la dentelle, se concentrera sur les révélations de Charles Taylor incarcéré au TPI en Hollande, sur le rôle joué par M. Mohamed Salamé (très connu en Côte-d’Ivoire, ex ambassadeur itinérant de la République du Liberia de Taylor). Que dit le « End user certificat » signé par feu Guéi Robert dans les transactions d’armes entre la Côte-d’Ivoire et le Liberia ? Face à Naomi Campbell et « ses petits diamants sales », le chairman Taylor a refusé de reconnaitre les accusations. Mais que dit-il dans son interrogatoire sur les fournitures d’armes transitant par Abidjan (les Bonbons comme il les appelle) ? Ce document dont notre rédaction a pu obtenir copie sera très bientôt retranscrit et publié dans son intégralité.

Commentaires

Author: bleble