Carrefour de l’Indénié: A quand la fin du calvaire des usagers ?

On ne le dira jamais assez, le carrefour de l’Indénié, appelé ainsi à tort ou à raison par les Abidjanais  »Mel-kro », continue d’entretenir le calvaire pour les usagers. Comme toutes les fois où une pluie s’est abattue sur la ville d’Abidjan, ce carrefour était encore inondé hier à la suite d’une pluie. Les voies dans le sens Cocody-Danga-Adjamé-Sapeur-pompier en passant sous l’échangeur (et vice versa) étaient impraticables. De sorte qu’un camionneur qui voulait s’entêter à traverser, a vu son camion enfoncé au bon milieu de l’eau. Et cela n’est plus un secret pour personne à Abidjan surtout pas pour les autorités étatiques en général et le ministère en charge des travaux de sa réhabilitation, le ministère de la Ville dirigé par Mel Théodore qui a englouti plusieurs millions de nos francs en ce lieu, sans réussir à corriger la faille. Et pourtant, des études ont été faites, un budget estimatif des travaux a été élaboré et le problème demeure. On se demande alors à quand la fin du calvaire des usagers du fait des récurrentes inondations de ce carrefour. Pourquoi les autorités ne prennent-elles pas les dispositions idoines pour gérer en amont le problème de ce carrefour qui constitue une véritable menace pour les usagers ? Pourquoi attend-on que le pire arrive avant de réagir ? Il est à déplorer que plusieurs autres infrastructures de même envergure présentent de sérieux risques pour les usagers à Abidjan. J’en veux pour preuve, la bretelle reliant l’université de Cocody à la Riviéra 2, pratiquement rongée en dessous par l’eau de ruissellement, prête à cédée mais qui n’émeut personne. Vivement que l’Etat soit un peu plus regardant sur ces situations avant que le pire n’arrive.

François Bécanthy et Marie Dablé (Stagiaire)
Le Nouveau Réveil

Author: bleble