Fièvre jaune: L’élimination des gites larvaires a démarré à Abidjan

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique Dr Aka Aouélé, a procédé hier, à Koumassi, en présence du 1er magistrat de la commune N’Dohi Raymond, au lancement officiel de la lutte contre la fièvre jaune et la dengue qui sévissent en ce moment à Abidjan, Grand-Bassam et Anyama. Cette opération, selon le ministre, va consister à éliminer tous les gîtes larvaires pouvant favoriser les nids de moustiques, tels les carcasses de voitures, les pneus usés et à débarrasser les caniveaux de leurs ordures. 3 cas de décès, soit 2 pour la fièvre jaune et 1 pour la dengue, ont été déclarés à Abidjan, marquant ainsi le début d’une épidémie, a indiqué le ministre. Il a révélé qu’aucun vaccin n’a été trouvé pour la dengue, maladie grave provoquée par les moustiques. Par conséquent, la seule alternative est de rendre son environnement sain. Dr Aka Aouélé a saisi cette occasion pour interpeller les collectivités à soutenir la campagne, car il y va de la santé des populations. Aussi, a-t-il souhaité que les populations puissent rendre régulièrement leur environnement propre, parce que ces maladies tuent aussi rapidement que le paludisme. L’opération d’élimination des gîtes larvaires s’est poursuivie dans la commune de Treichville.


Grace Ouattara
Fraternité Matin

Author: bleble