La Côte d’Ivoire lève l’interdiction d’importation de volailles du Burkina Faso

Le gouvernement ivoirien vient de lever la mesure d’interdiction d’importation de volailles et produits dérivés du Burkina Faso consécutive à l’épidémie de la grippe aviaire déclarée dans les pays de la sous-région en 2006.

La mesure a été annoncée par un communiqué transmis jeudi à l’agence Xinhua au terme de la visite de travail de quatre jours à Abidjan du ministre burkinabé de la Production animale, Sékou Bâ.

La mesure prend effet « immédiatement » en attendant l’aboutissement du « processus d’auto-déclaration de pays indemnes » de la grippe aviaire entamé par les deux pays auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), précise le texte.

L’apparition de l’épizootie de grippe aviaire qui avait affecté plusieurs pays de la sous-région, dont la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, a conduit à la prise de mesures d’interdiction de volailles des pays contaminés.

Le communiqué souligne que les deux parties ont fait le constat qu’aucun foyer de la maladie n’est en cours sur leurs sols respectifs et que chacun des deux pays a mis en place des mesures de biosécurité pour la surveillance et le contrôle de la maladie et des mesures d’interdiction d’importations.


Toutefois, selon le communiqué, conformément à la réglementation nationale et internationale, un certificat sanitaire vétérinaire du pays d’origine demeure exigé pour accompagner les produits visés.

Les deux pays se sont engagés à intensifier leur coopération scientifique et technique en matière de lutte contre les maladies animales transfrontalières par la reprise des réunions frontalières annuelles.

Il a été convenu, « dans l’immédiat », du renforcement de l’approvisionnement de la Côte d’Ivoire en animaux vivants et en viande du Burkina Faso notamment pendant la fête de la Tabaski et les fêtes de fin d’année.

Le communiqué souligne également la nécessité de prendre des mesures d’élimination des tracasseries sur l’acheminement du bétail vers le marché ivoirien en vue de l’amélioration de la fluidité d’échanges d’animaux entre les deux Etats.

D’après les chiffres du ministère ivoirien de la Production animale et des Ressources halieutiques, la filière avicole a généré en 2008 un chiffre d’affaires de 50 milliards de FCFA et près de 15 000 emplois directs et indirects.

La production de la viande de volaille est passée de 9 200 tonnes à 20 000 tonnes en 2009 alors que le besoin au plan national est estimé à 22 000 tonnes.

Selon la même source, la consommation ivoirienne de viandes et abats atteint 130 000 tonnes par an, pour une production nationale de 45 000 tonnes.

La Côte d’Ivoire représentait, jusqu’en 2002, environ 90% des exportations du Burkina Faso. Près de 37% de ces exportations ont été transférées vers le Ghana à la faveur de la crise militaro-politique ouverte en Côte d’Ivoire en septembre 2002. (Xinhua)

Commentaires facebook

Publié par bleble