Un nouveau Front s’est créé – Wodié: « 31 Octobre, nous n’accepterons plus un autre report »

Soir Info Par Kisselminan COULIBALY

Le discours était offensif ce samedi 28 août au Plateau-immeuble Casitab. Trois candidats à l’élection présidentielle, Francis Wodié, Gnamien Konan et Jacqueline Oble, étaient réunis en compagnie de milliers de leurs partisans pour lancer officiellement le « Front pour des élections rapides » en acronyme Fer. « Nous ne devons plus accepter que quelques individus prennent en otage notre pays. Nous sommes réunis pour un nouveau départ », a martelé Francis Wodié, président du Parti ivoirien des travailleurs. Il a poursuivi: « il faut que l`élection ait lieu. Ils ont fixé une date qui est le 31 Octobre 2010. On les connaît. Si on baisse la garde, ils peuvent encore reporter. Cette fois-ci, nous sommes déterminés. Nous disons que nous n’accepterons plus un autre report. On ne viendra pas nous dire qu’on a été trompé. Un chef qui se laisse tromper plusieurs fois n’est plus digne d`être un chef ». Le propos très engagé de Francis Wodié faisait écho au discours mordant de Gnamien Konan, président de l’Union pour la Côte d’Ivoire (Upci). « 8 ans, ça suffit! Allons aux élections (…) On ne peut pas continuer avec la vacance du pouvoir », a fait valoir M. Gnamien, précédemment Directeur général des Douanes. « Nous sommes devenus la risée du monde », s’est acharné le candidat à la présidentielle. « Nous (Wodié, Oble et Gnamien) avons décidé de nous mettre ensemble pour agir. Notre silence s`apparenterait à de la complicité », a-t-il repris. Gnamien Konan a estimé qu’il se posait aujourd’hui un « problème de crédibilité de l`homme politique ». Il a ensuite dit que leur responsabilité était de « réconcilier le peuple avec la politique ».
Le chef de l’Upci a déploré- au passage- cette propension qu`il y avait, d’après lui, à vouloir « faire croire » que seuls 3 candidats seraient en course pour la présidentielle. « On veut nous faire croire dans cette situation qu`il n`y a que trois candidats », a fustigé M. Gnamien.
Jacqueline L. Oble, également membre du Fer a noté qu’ensemble « ils seront plus forts et leurs voix seront plus audibles ». « Nous sommes tous fatigués de la guerre, de la pauvreté, de ne pas pouvoir se soigner…Ce que nous devons faire, c`est tourner cette page. Nous devons tourner cette page de façon démocratique », a évoqué Mme Oble. La candidate a trouvé que plus aucune raison ne devait empêcher la tenue de l`élection le 31 Octobre 2010. Jacqueline Oble a cité l`encasernement qui se trouve dans sa phase terminale ou encore le financement de l`élection qui est disponible.
Des représentants des jeunes, des femmes et des paysans étaient intervenus à la tribune avant le passage des 3 leaders.
Un texte final a été lu par Pr Simon Pierre Ekanza. Il apprend que le Fer aura une présidence tournante. La présidence sera assurée suivant l’ancienneté des formations ou groupements politiques. Egalement le Fer s’est doté d`un secrétariat général.
Lors d`une conférence d`une presse qui a suivi le lancement du Fer, Francis Wodié a été interrogé sur les similitudes entre Fer et Feu (Front pour des élections urgentes). Le professeur Wodié fut naguère l’inspirateur du Feu. Sans nier la ressemblance entre Feu et Fer, il a estimé que le plus important se trouvait moins dans l`appellation que dans l`objectif visé: arriver rapidement à des élections ouvertes et crédibles.

Kisselminan COULIBALY

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires