Tiassalé, Sokouri Bohui: « Les survivants de la guerre ne voteront pas Alassane Ouattara »

S’adressant dimanche dernier, aux populations de Tiassalé, M. Martin Sokouri Bohui, chargé des élections du front populaire ivoirien, a indiqué clairement que les rescapés de la crise que traverse la Côte d’Ivoire ne voteront pas pour Alassane Dramane Ouattara, le candidat du Rdr. “Avant la crise, un des candidats avait dit que je mélangerai ce pays et je n’attendrai pas 2005 pour être au pouvoir. Si je frappe, ce régime tombera. Il a frappé, le pays est mélangé et plusieurs personnes sont mortes. Tout ceci pour être candidat. Aujourd’hui tu viens demander aux Ivoiriens de t’élire président du pays que tu as mélangé ! En tout cas, populations de Tiassalé, sachez que les Ivoiriens survivants de cette guerre ne voteront pas pour Alassane Dramane Ouattara”, a-t-il déclaré dans un tonnerre d’applaudissements. Avant d’inviter les africains dans leur ensemble à combattre tous ceux qui pensent que quand ils ne sont pas au pouvoir le pays n’est rien. C’était au cours de la cérémonie d’investiture, par le DNC Issa Malick, des mouvements, “Jeunes de Tiassalé pour Gbagbo” et “ Femmes du département de Tiassalé pour Gbagbo”.
S’agissant du candidat du Pdci, Henri Konan Bédié, le responsable des élections du Fpi estime que ce dernier n’a plus rien n’à prouver aux Ivoiriens et qu’il serait mieux pour lui de se retirer de l’arène politique. “Tu as tout eu, tu as été ministre, président de l’assemblée nationale et président de la Côte d’ivoire, tu cherches quoi encore ?” a ironisé Sokouri Bohui, avant d’invité le président du Pdci à prendre sa retraite aux fins de conseiller les jeunes politiciens ivoiriens.
Parlant de son candidat Laurent Gbagbo, l’honorable Sokouri Martin a rappelé à l’auditoire le courage et la volonté du président Laurent Gbagbo, à défendre son peuple, au début et pendant la guerre qu’a traversée le pays.
En raison de cela, il a invité tout le peuple de Côte d’Ivoire à faire bloc autour de celui qu’il qualifie de brave, lors des futures élections présidentielles.
“Alors qu’il était invité à se rendre en France par Chirac, le résident Gbagbo a décidé de rentrer au pays pour organiser la défense de son peuple. Et c’est parce qu’il est là que nous ne sommes pas devenus des étrangers dans notre propre pays. C’est pourquoi tous les Ivoiriens doivent faire la réconciliation autour de Laurent Gbagbo parce que c’est lui seul qui peut nous conduire dans une nouvelle ère”, a-t-il recommandé. Estimant que son candidat est le seul capable de défendre les intérêts de la nation ivoirienne contrairement à Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, qui en son temps, avaient pris leurs jambes à leur cou, laissant derrière eux la population en situation difficile.


Etienne Ban (envoyé spécial)
Notre Voie

Commentaires facebook

Publié par bleble