Transports en Côte d’Ivoire: ALBERT FLINDE VEUT EN FAIRE UN SECTEUR MODERNE ET MODELE

Le ministre des Transports, Dr. Albert Flindé, a indiqué ce 30 Août à Abidjan-Adjamé que son ambition pour les transports en Côte d’Ivoire est leur donner toute la place qui est la leur dans le processus de développement du pays. C’était à l’occasion de la tribune d’échange «l’Invité de Fraternité Matin», dont il était l’hôte du jour.

Dr. Albert Flindé a expliqué qu’il entend faire des transports un secteur moderne et modèle. « Un domaine où les opérateurs exercent en toute sécurité aussi bien au niveau administratif, juridique, qu’organisationnel », a-t-il insisté. Avant de souligner que c’est un pari, certes difficile, mais pas impossible à réaliser dans un court délai avec l’implication de tous.

Parlant des différents transports en Côte d’Ivoire, le ministre des Transports a révélé qu’à l’accession du pays à l’indépendance en 1960, les dirigeants d’alors ont fait une option de développement basée sur la mise en place d’importantes infrastructures routières.

« Notre pays s’est très rapidement mis en relief dans ce domaine et a occupé une place de leader dans la sous région. Ainsi de 200 en 1930, le pays est aujourd’hui à 450.000 véhicules, selon les statistiques officiels. La Côte d’Ivoire dispose de 82.000 Km de routes dont 6500 sont bitumées », a-t-il indiqué.

S’agissant du réseau ferroviaire reliant la Côte d’Ivoire au Burkina Faso, le premier responsable des transports a révélé que les difficultés d’ordre structurel après la concession de la RAN à la Sitarail poussent aujourd’hui l’Etat ivoirien à relire la convention qui le lie à Sitarail.

Pour lui, au niveau des affaires maritimes, des efforts sont en cours pour doter les marins des équipements adéquats pour l’accomplissement des missions.

Parlant du transport aérien, Dr. Albert Flindé a affirmé que la guerre a grippé la quasi-totalité des initiatives dans le secteur. Toutefois, il s’est félicité du fait que la procédure de certification de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny se poursuit avec espoir.

Bien avant l’intervention du ministre des Transports, Dr. Albert Flindé, le directeur général du groupe Fraternité Matin, M. Jean Baptiste Akrou, a salué l’invité qui a accepté de se prêter à « l’épreuve de vérité des questions reponses avec les journalistes » sur le secteur des transports en Côte d’Ivoire.

Il a aussi saisi cette occasion pour réaffirmer la volonté du plus vieux groupe de presse de Côte d’Ivoire de continuer à accompagner « le pays dans ses joies et ses pleurs, ses avancées et ses reculs. C’est à dire au service de la vérité ». aussi a-t-il annoncé le lancement dans les prochains jours des pages baptisés « Le journal des élections ».

Théodore Kouadio

Author: bleble