Après son retour de Paris – Voici les trois défis qui attendent le président du RDR

Le Docteur Alassane Dramane Ouattara est de retour en Côte d’Ivoire. Après un séjour de deux semaines dans l’hexagone, le président du RDR est arrivé le mardi 31 août dernier, en fin de soirée, accompagné de son épouse. Le mentor des Républicains, après quelques jours de vacances bien méritées, retrouve le marigot politique ivoirien où des défis immédiats l’attendent. Le premier des défis concerne la campagne électorale, ou du moins sa gestion. Après sa tournée pleine de succès dans la vallée du Bandaman-nord du 8 au 11 août dernier, le temps est venu pour le patron des Républicains de remettre plus que jamais en ordre de bataille ses troupes. A 57 jours du scrutin présidentiel du 31 octobre 2010, la Côte d’Ivoire entre dans une période cruciale. Les Etats-majors des partis politiques sont en effervescence. Après le contentieux électoral, il ne reste plus que l’affichage de la liste définitive électorale pour aller aux élections. Le temps est désormais compté. Il importe donc de remobiliser ses troupes et surtout d’asseoir une stratégie pour amener tout le monde sans exception à travailler dans une synergie pour l’objectif commun. Pour ce faire, l’empreinte du chef est nécessaire. C’est à lui de distribuer les rôles et veiller à ce que chacun exécute la tâche qui lui est confiée. C’est à cela que le premier responsable de la grande famille des Républicains doit s’atteler premièrement ces jours-ci, s’il veut avoir une longueur d’avance sur ses concurrents dans cette campagne électorale. Le deuxième défi qui se présente à l’unique Premier ministre d’Houphouët-Boigny est la réunion du prochain sommet du Cadre permanent de Concertation. Dans sa dernière déclaration, le Facilitateur dans la crise ivoirienne, le président Blaise Compaoré, tout en se satisfaisant du déroulement du processus de paix, a encouragé la classe politique et les Ivoiriens a continué de faire des bonds qualitatifs vers la paix. A cette rencontre qui aura certainement lieu le week-end prochain, il sera question d’arrêter la liste définitive électorale et les derniers détails du scrutin du 31 octobre prochain. Si l’affichage de liste définitive électorale est prévu pour le lundi prochain, les autres dernières étapes pour aller aux élections sont à définir clairement. Il appartiendra donc aux leaders de l’opposition, notamment le docteur Alassane Dramane Ouattara, d’arracher au cours des discussions des garanties au Président Laurent Gbagbo et au Facilitateur pour que l’élection présidentielle à la date prévue se déroule effectivement dans un environnement apaisé. Le prochain CPC pour la survie de la Côte d’Ivoire, doit être celui de la vérité et de la fermeté. Il est donc impératif que le président Alassane Ouattara joue très serré à ce sommet. Enfin, le troisième défi auquel le Bravetchè doit faire face est personnel. Bientôt, le président du RDR sera dans la région des Savanes dans le cadre de ses tournées. Sa tournée dans cette région, est à double titre un défi personnel. D’abord parce que la région des Savanes est sa terre d’origine. La terre de ses aïeuls. Après avoir battu les records de mobilisation à travers toute la Côte d’Ivoire, le candidat du RDR doit se prouver à lui-même et prouver à ses détracteurs qu’il est prophète chez lui. Ensuite, parce que dans cette partie de la Côte d’Ivoire, les attentes envers lui sont plus grandes. C’est donc l’occasion pour le petit-fils de l’empereur Sékou Ouattara de donner un message fort, non seulement à ses parents, mais également à tous les Ivoiriens qui attendent beaucoup de lui. Mais on ne doute pas un seul instant que le fils de Hadja Nabitou Cissé relèvera ces défis. Il en a les moyens.

Jean-Claude Coulibaly
Le Patriote

Commentaires Facebook