CONTRIBUTION – GBAGBO CELEBRE-T-IL LA HAINE ET LE TRIBALISME ?

Que cherche Monsieur Gbagbo Laurent accroché comme un Akpani (chauve souris) au fauteuil présidentiel sans élection depuis bientôt 05 ans ?

Après 08 reports successifs des élections présidentielles aux moyens de ruses et feintes diverses dignes d’un vrai roi pélé, Gbagbo est obligé d’aller aux élections coincés par des pressions étrangères et par la sagesse de l’opposition.

Ceci étant, l’on s’attendait à le voir ouvrir sa campagne et s’organiser en conséquence pour participer au jeu démocratique. Que nemni ! A l’occasion du cinquantenaire des indépendances de la côte d’ivoire, des grades ont été soigneusement distribués aux officiers des FDS notamment au CEMA, le Général Philips Mangou qui devient général de corps d’armée. Un autre bond en avant qui procède dit- t-on de services rendus à la nation. Mais de quels services parle-t-on ? Pour avoir perdu la guerre, il est passé du grade de lieutenant-colonel à général de corps d’armées. Du jamais vu !

Pendant que les ivoiriens s’interrogent sur cette banalisation des grades dans l’armée, la police et la gendarmerie, Gbagbo se veut claire et déclare : « SI JE TOMBE, VOUS TOMBEZ AVEC MOI !». Discours sans ambages qui traduit nettement l’état d’esprit du candidat Gbagbo à savoir que le jeu démocratique, il s’en fiche. L’armée doit servir à reconquérir, de manière peu orthodoxe, le pouvoir. Pour le reste on verra !

Dans cette même vaine, revoilà notre « fameux candidat » Gbagbo sous les feux de rampe telle une star des films hollywoodiens.
Cette fois pour, dit-il, décorer une « élite » : BERNARD DADIÉ du reste président du CNRD structure proche du FPI et soutenant sa candidature.

Qui est Bernard Dadié ?


Grosso modo, Bernard Dadié est un célèbre écrivain auteur de plusieurs ouvrages dont des contes, des nouvelles, des romans etc.
Depuis 50 ans au moins, cet homme a marqué la littérature negro africaine et est la fierté de la francophonie. Par ailleurs fierté de la Côte-d’Ivoire. Cependant, cette élite que nous considérions comme telle s’est clouée au pilori d’une promotion égocentrique.
En effet, hypnotisé par les espèces trébuchantes et sonnantes de Monsieur Gbagbo, cet intellectuel est descendu dans les méandres d’une haine tribale xénophobe par des propos indignes de son statut suscité. Nous rappelons que Bernard Dadié est celui qui a traité l’ex-premier Ministre de feu-Félix Boigny de « CANCER » pour la Côte d’Ivoire avant de se retrouver au sommet du CNRD qui est la « structure –machine » politique du candidat Gbagbo qui conçoit et conduit la politique de tribalisation de la société ivoirienne.

Au su de tout ce qui précède, l’on se demanderait ce qu’est devenu cette élite et cet éducateur dont les écrits ont bercé notre tendre enfance ?

N’est il pas juste de dire que cet homme symbolise l’échec de l’élite qui désormais sème la désunion nationale vu sa nouvelle posture au sommet de l’empire de la haine et du tribalisme qu’est le CNRD ?
Bref ! Monsieur Gbagbo dit vouloir le décorer.

Mais au fait, qui décore-t-il en réalité ?
– Est-ce Bernard Dadié l’intellectuel déchu ?
– Ou est- ce Bernard Dadié le politicien chantre de la haine et du tribalisme.
D’autre part, la CPC (Coalition Pour le Changement) se demande pourquoi une décoration à environ 58 jours des joutes électoraux ?
– Est-ce pour services rendus à la haine et au haineux président Monsieur Gbagbo ?
– Est-ce une simple danse électoraliste ?
– Va-t-on s’entendre dire plus tard à Bernard Dadié ce qui est désormais sur les lèvres des ivoiriens à savoir « si je tombe, tu tombes avec moi » car nul ne porte gratuitement mes galons ?

Enfin, quel est le sens de tout ce cirque organisé ces derniers temps par Monsieur Gbagbo et qui, part des grades octroyés aux généraux pour en arriver à ceux offerts à Bernard Dadié ?

C’est tout simplement un appel à l’assujettissement et à l’asservissement des FDS et des intellectuels encore objectifs, lucides et soucieux de notre patrie qui va dans le décor. Que dis-je droit dans le mur avec ces refondateurs peu qualifiés voir incompétents et fainéants qui pensent distraire et séduire avec de petits gadgets honorifiques dévalués à la source par les motifs et la qualité de celui qui donne.

QUE DIEU BENISSE LA CÔTE D’IVOIRE !!!
SECRETAIRE GENERAL DE LA COALITION POUR LE CHANGEMENT(CPC)
ACHILLE BLEY DIT ESPRIT
Blog : bleyachille.unblog.fr
Site de la CPC : www.coalitionpourlechangement.org

Commentaires facebook

Publié par bleble