Développement des villages dans une commune – Simone Gbagbo invite les communautés à s’inspirer de l’exemple d’Abobo-Baoulé

L’honorable Amondji Djongon Claude a été intronisé 8ème chef du village d’Abobo-Baoulé samedi dernier, dans la cour archi-comble du groupe scolaire Danho Sadjro Pierre de cette bourgade située dans la commune d’Abobo. Profitant de cette tribune, Mme Simone Ehivet Gbagbo, député d’Abobo et marraine de la cérémonie, a exhorté les communautés ivoiriennes à s’inspirer du modèle de développement réussi du village d’Abobo-Baoulé. “Cette cérémonie est la célébration du bon fonctionnement d’un mécanisme bien huilé dans lequel on sait qui peut être installé, à quel moment on installe un chef, qui est habilité à intervenir dans le choix du chef. De sorte que les choses se passent et s’achèvent très bien (…) Il faut saluer les Ebrié pour ça parce qu’ils donnent toujours l’exemple à toute la Côte d’Ivoire. …Que nous puissions fêter comme à Abobo-Baoulé le 31 octobre prochain lorsque le Président de la République sera élu, dans la paix, la sécurité et la sérénité”, a émis la Première Dame de Côte d’Ivoire. Selon elle, lorsque les communautés ne respectent pas les lois qu’elles se sont donné, les difficultés apparaissent. D’où son appel à la sagesse et au respect des lois républicaines pour une Côte d’Ivoire sociable et apaisée. “L’ancien chef Attoh Attebi Alexandre, qui est de la génération Gnando, a fini son temps de règne et a laissé la pace à son successeur, l’actuel chef Amondji Djongon Claude qui, comme le veut la coutume, a été désigné par ses pairs de la génération Dougbô, en ce moment au pouvoir en pays ébrié. Il n’y a eu ni bruit ni palabres. Aujourd’hui, à travers vos nombreuses réalisations, Abobo-Baoulé est cité en exemple jusqu’à Mama”, s’est réjouie Mme Simone Ehivet Gbagbo. Qui a été impressionnée par le bitumage de toutes les rues du village, la construction d’un centre culturel, du palais de l’unité, l’électrification, l’embellissement et la réalisation d’autres projets socio-économiques sur fonds propres du village. La Première Dame de Côte d’Ivoire a conseillé au chef Amondji Djongon Claude de pérenniser l’œuvre de son prédécesseur afin de hisser toujours haut le nom du village d’Abobo-Baoulé. Après avoir reçu son arrêté de nomination des mains du préfet de la région des Lagunes, préfet d’Abidjan, M. Sam Etiassé, et les attributs de son pouvoir, le chef Amondji Claude a prêté le serment de fidélité au village. Agé de 52 ans, le nouveau chef du village d’Abobo-Baoulé est directeur commercial à la Société d’assurance UA-Vie et issu de la catégorie Assoukrou de la génération Dougbô. Didier Kéi


Notre Voie

Commentaires facebook

Publié par bleble