A quelques semaines de la présidentielle : Le Dg de la police veut fermer les sociétés de gardiennage

“Chers amis responsables des sociétés de gardiennage, vous avez 15 jours pour vous conformer à la règle. Celle qui consiste pour vous (1) à ne pas utiliser des armes à feu (2) à ne porter que la tenue jaune sur du bleu marine et (3) à nous publier la liste effective des autorités dont vous assurez la sécurité. Celui qui n’obéira pas à la règle conformément au délai prescrit sera retiré de la circulation, je vous remercie « . Plus qu’une interpellation, c’est un ultimatum que le contrôleur général Brédou M’Bia, par ailleurs président de la commission d’agrément des entreprises privées de sécurité et de transfert de fonds (CAEPSTF), a lancé hier mercredi 08 août 2010. C’était au cours d’une rencontre publique entre autorités policières et patronat des sociétés de gardiennage à la salle des fêtes de l’Ecole de police à Cocody. Selon le conférencier, depuis le 17 décembre 2008, il a été rappelé aux sociétés de gardiennage d’observer strictement les prescriptions sus mentionnées mais jusque-là certaines préfèrent exercer dans l’irrespect desdites prescriptions. Il a également ajouté que la commission de contrôle va délivrer un agrément à toutes celles qui seront à jour. Le Directeur général de la police a déploré le cafouillage causé des fois par la ressemblance entre la tenue des FDS et celle des agents de certaines sociétés de gardiennage. Quant aux armes autorisées, il s’agit par exemple de Gome-Com (GC 54 27). Ce délai de 15 jours expiré, la DST et le patronat des sociétés de gardiennage seront présents sur le terrain pour le contrôle et celui qui tombera sous le coup de la loi sera sévèrement puni comme l’a martelé le premier responsable de la police nationale de Côte d’Ivoire.


Dieusmonde TADE
dieusmonde@yahoo.fr

Le Nouveau Réveil

Author: bleble