Prière de fin de ramadan – Idriss Koudouss aux musulmans: « Respectez le choix des urnes » – Le choix de la majorité sera le choix de Dieu


Hier vendredi 10 septembre 2010, la communauté musulmane de Côte d’Ivoire a célébré la fin du jeûne du Ramadan ou Aid el Fitr, après 30 jours de privation et de pénitence. A cet effet, les musulmans de toutes les contrées de Côte d’Ivoire ont pris d’assaut les mosquées et autres lieux publics pour prier et dire merci à Dieu. A l’école primaire publique Plateau de Port-Bouët 2 dans la commune de Yopougon où notre équipe de reportage s’est rendue, c’est El Hadj Koné Idriss Koudouss de la Mosquée Bilal, par ailleurs président du Conseil national islamique (CNI), qui a officié la prière du jour. Dans son sermon, le guide religieux a invité les musulmans à s’aimer les uns les autres. Il a prôné l’amour, la fraternité, le partage et le respect de l’autorité. « Ce jour qui ferme la période du jeûne doit rappeler à tout musulman, son attachement à Allah, le tout-puissant et le miséricordieux, car le bonheur de l’homme réside dans sa promiscuité avec Dieu », a-t-il dit en substance. Se prononçant sur la prochaine élection présidentielle prévue pour le 31 octobre, le président du CNI a rappelé que la Côte d’Ivoire appartient à tout le monde. Par conséquent, selon lui, chaque Ivoirien doit mettre tout en œuvre pour la préserver car « nul n’a le monopole du mal, de la violence et nul n’a le droit d’être heureux tout seul », allusion faite aux oiseaux de mauvais augure qui prédisent des jours sanglants pour la Côte d’Ivoire. A la communauté musulmane de Côte d’Ivoire, le leader religieux a lancé l’invitation à remplir son devoir civique au cours de la prochaine élection présidentielle. « J’exhorte tous mes frères musulmans à respecter le choix des urnes, car le choix de la majorité sera le choix de Dieu. Il nous revient donc d’accepter le choix de Dieu, parce que c’est de cette seule façon que nous sauvegarderons notre pays. Votons dans la paix, ainsi le pays ira de l’avant », a-t-il exhorté. Il faut noter que le Révérend Pasteur Edioumou Blin Jacob était présent à cette prière.
Check Koné (stg)
L’Inter

Author: bleble