Remise de la liste électorale définitive – Les membres de la CEI en colère contre le Dg de l’Ins -Bakayoko Youssouf (Président de la Cei) – « Le chemin est désormais balisé »

Le Directeur général de l’Institut national de la statistique, M. Mèleu Mathieu, se serait passé de communiquer le nombre de bureau de vote en Côte d’Ivoire qu’on aurait fait l’économie de ce malheureux incident qui a emmaillé, avant-hier samedi 11 septembre 2010, la cérémonie de remise symbolique de la version électronique ( numérique) de la liste électorale définitive par les operateurs techniques, notamment, l’Ins et la Sagerm. La « moutarde » est tout de suite montée au nez des membres du bureau et ceux de la commission centrale de la Commission électorale indépendante ( Cei) réunie, dans toutes ses composantes politiques, au grand complet autour de Bakayoko Youssouf ( président), lorsqu’en annonçant le nombre des 5.725.720 votants inscrits sur cette liste définitive, Mèleu Mathieu a ajouté « que le coffret contenait un total de 16.387 bureaux de vote ». L’irritation des membres de la Cei, qui s’est d’abord faite par des chuchotements de désapprobation a progressivement évolué pour gagner toute la salle, avant d’exploser après la fin de la cérémonie. « En tant que rapporteur de la sous-commission « Opérations Electorales », je tiens à souligner que les critères de détermination technique des bureaux de vote ont été arrêtés par la Commission centrale de la Cei. Elle était en attente de la liste électorale définitive pour adopter et finaliser la cartographie électorale. A ce jour donc, aucun nombre de bureaux de vote ne peut être annoncé officiellement… C’est une violation des prérogatives de la Cei. Ce n’est pas de sa compétence d’annoncer ou de définir les bureaux de vote. Nous ne pouvons pas aller dans l’erreur, on fera ce qui est bon pour la Côte d’Ivoire » s’est exclamé, presqu’en transe, M. Diarrassouba Soumalaye, Commissaire central de la Cei et rapporteur de la sous-commission ‘’Opérations Electorales’’. « Le chiffre qu’il ( Mèleu Mathieu) a donné est totalement faux. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas dire avec exactitude combien il y aura de bureau de vote en Côte d’Ivoire. Nous ne savons pas à quel jeu il joue. Soit, c’est de la mauvaise foi, soit il fait preuve d’incompétence », a souligné par sa part Mme Mawa, membre de la commission centrale. « C’est faux ce qu’il a dit… C’est nous qui avons les réalités du terrain. En dehors de la Cei, il n’a pas le droit de donner le nombre de bureaux de vote. Il ne faut pas que le Dg de l’Ins vienne compromettre tout le travail que le chef de l’Etat, le Premier ministre et tous les acteurs ont abattu. Il faut qu’il évite de provoquer une nouvelle crise entre la Cei et l’Ins… Non, ça ne passera pas », s’est emporté un autre membre dont nous n’avons pu avoir l’identité. Si l’on en croit M. Bamba Yacouba, porte-parole de la Cei « une réunion d’urgence devrait avoir lieu aujourd’hui (lundi 13 septembre 2010) et devrait être suivie d’un point-presse ». En tout état de cause, dans son allocution, le président de la Cei, Youssouf Bakayoko s’est dit convaincu que la Côte d’Ivoire vient de franchir, avec la remise officielle de la version numérique, une étape cruciale dans l’organisation pratique des élections le 31 octobre prochain. L’on peut ainsi affirmer qu`il vient de négocier, avec adresse, l’un des virages les plus difficiles qui mènent au premier tour du scrutin présidentiel. « C’est un atout décisif pour la restauration de la paix… C’est un événement d’importance, un aboutissement et un engagement », a dit le président de la Cei. Qui a rendu un hommage appuyé, aussi bien aux acteurs de la crise qu’aux membres de la Cei. La problématique identitaire qui était au cœur de la crise ivoirienne viendra enfin trouver solution a estimé Youssouf Bakayoko, assurant que le « processus est engagé de façon irréversible et ferme ». Il a souligné que le chemin qui mène à l’élection présidentielle du 31 octobre est « désormais balisé et connaitra un solide aboutissement ». « Cette liste électorale définitive est notre camp de base, c’est le commencement d’un autre processus, nous vivons un moment historique », a-t-il insisté. L’on a assisté à une sorte de vase communicant entre le représentant du Premier ministre, Paul Koffi Koffi, chargé des questions électorales, le directeur général de l’Ins et le président de la Cei. Le Dg de l’Ins a remis le coffret au représentant du Premier ministre, qui, à son tour, l’a donné au président de la Cei, Youssouf Bakayoko… La cérémonie, faut-il le signaler s’est déroulée en présence de M. Choi J. Yung, du représentant du Facilitateur, de l’Onuci, de l’Union européenne et des partenaires impliquées dans le processus de sortie.


Armand B. DEPEYLA
Remise de la liste électorale définitive – Les membres de la CEI en colère contre le Dg de l’Ins -Bakayoko Youssouf (Président de la Cei) – « Le chemin est désormais balisé »

Author: bleble