« Rejet » de sa candidature: Ahipeaud Martial « veut tout gâter » ce matin

Une bien curieuse visite. Hier, des individus se sont présentés au siège de la Commission Electorale Indépendante (CEI) avec sous leur aisselle, un dossier, tenez-vous bien de… candidature. Celle d’un certain Ahipeaud Martial Joseph, ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). Et tout naturellement, à la CEI, on leur a fait savoir que leur candidat ( ?)

était forclos. Puisque tous ceux qui se sont déclarés candidats ont déposé leur dossier de candidature à la CEI, entre le 26 août et le 16 octobre. C’est le chef de l’Etat Laurent Gbagbo qui a été le dernier à déposer la sienne le dernier jour. Après cette étape de la réception des candidatures par la CEI, a suivi celle de la validation par le Conseil constitutionnel de Yao N’Dré.


Mais les ‘’envoyés’’ d’Ahipeaud qui n’entendaient pas les choses de cette oreille ont rétorqué à la CEI que selon la loi, notamment la Constitution, les candidatures sont recevables quarante cinq jours avant le premier tour de l’élection. Cet argument n’a pas convaincu la structure en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire, qui a poliment renvoyé les amis d’Ahipeaud à leur copie. Mais ces derniers n’ont pas du tout apprécié les précisions de la CEI et se sont montrés menaçants avant de quitter les lieux. Ils ont promis de revenir ‘’tout mélanger demain (aujourd’hui, NDLR) pour que l’élection ne se tienne pas le 31 octobre’’. La grande question que les uns et les autres se posent est de savoir qui se cache derrière Ahipeaud ? L’ancien leader étudiant qui, il faut le rappeler, est Enseignant à l’Université de Bouaké, veut-il juste se faire remarquer en agissant de la sorte? En tout état de cause, l’opinion nationale et internationale attend.

YMA

Le Patriote

Commentaires facebook

Publié par bleble