Gbagbo débarque les Préfets militaires

Le président de la République Laurent Gbagbo, selon nos sources, a pris il y a quelques jours, un décret mettant fin aux fonctions des Préfets et Sous-préfets militaires en Côte d`Ivoire. Cette décision a été signifiée aux concernés depuis hier 17 septembre 2010. Si le chef de l`Etat, a mis fin aux fonctions du corps préfectoral militaire, c`est parce que, a-t-on appris, ces derniers ont fait efficacement leur travail de sécurisation de leur circonscription administrative. Toutefois, certains Préfets et Sous-préfets, selon certaines indiscrétions, ont été surpris par cette décision qui leur a été signifiée seulement dans la matinée d`hier vendredi, par le ministère de l’intérieur.


Il convient de préciser que les sous-groupements tactiques qui étaient placés sous le commandement du corps préfectoral militaire reste en place pour consolider la paix, là où ils sont stationnés. L`administration militaire sera remplacée dans les heures qui suivent par un corps préfectoral civil. Rappelons que l`administration militaire a été déployée en 2005 à l`ouest de la Côte d`Ivoire à la suite d`évènements tragiques. La dernière en date, c`était le 1er juin 2005, lorsque des assaillants ont investi nuitamment les villages de Guitrozon et de Petit Duékoué dans le département de Duékoué, à l`Ouest de la Côte d`Ivoire. Ils ont massacré des populations endormies et incendié des habitations. Le bilan, faisait état d`une centaine de morts et de nombreux blessés. Ne voulant pas laisser les populations dans la peur, le chef de l`Etat a nommé un gouverneur militaire pour la région du Moyen Cavally, basé à Duékoué. Ainsi, des préfets militaires ont été nommés à Duékoué, à Guiglo, à Toulépleu, Blolequin… Leur rôle était d`être autour du gouverneur militaire, pour assurer la sécurité dans la région.

Il s`agissait pour l`administration militaire d`aider les populations à retourner dans leurs villages, dans leurs plantations et dans leurs champs et prendre toutes les mesures pour ramener le calme. Cinq ans après, leur mission est jugée satisfaisante. La sécurité est revenue à l`ouest du pays. C`est certainement la raison pour laquelle l’administration militaire a été remerciée.

K.A.Parfait
kaparfait@yahoo.fr
Soir Info

Commentaires facebook

Publié par bleble