Confection de documents électoraux sécurisés: Peut-on faire confiance au Dg de l’Imprimerie nationale, Ddc de Gbagbo à Zuénoula ?

Son nom est Thierry Bouikalo-Bi, il est administrateur civil, mais ce que l’on doit le plus retenir, c’est que ce militant indécrottable du Fpi, Directeur départemental de campagne de Gbagbo Laurent à Zuénoula, est le directeur général de l’Imprimerie nationale de Côte d’Ivoire. C’est-à-dire, vous l’avez certainement deviné, de la société d’Etat à laquelle l’on a confié la délicate et sensible tâche de confectionner les documents électoraux qui vont servir au vote du 31 octobre 2010. Quand on connaît le goût prononcé des militants du Fpi pour la fraude, quand on sait tout ce qu’ils ont mis en œuvre jusqu’ici pour contourner les procédures, tripatouiller la liste électorale et faire pencher la balance en leur faveur, l’on a de réels motifs de s’inquiéter. Certes, le président de la Cei, Youssouf Bakayoko, qui s’est battu bec et ongles pour ne pas que cette opération soit retirée à l’Imprimerie nationale, n’a pas voulu privilégier cet aspect des choses. Il s’est comporté comme un vrai républicain, respectueux des lois en vigueur en faisant barrage à tous ceux qui militaient en faveur de la mise à l’écart de l’Imprimerie nationale en faisant valoir que cette structure était incapable de réaliser le travail qu’on attendait d’elle dans la limite de temps prescrit. Aujourd’hui, cette bataille a payé. L’Imprimerie nationale a été replacée dans son rôle, elle est au cœur du processus et de son efficacité dépendra également le respect des échéances. Mais de son sérieux dépendra aussi la crédibilité du scrutin. Car, ce sont les documents de vote que va produire l’Imprimerie nationale qui permettront de départager les 14 candidats inscrits sur le starting-block de la présidentielle.
C’est pourquoi, l’on se demande si M. Thierry Bouikalo-Bi saura mériter de la confiance du président de la Cei et de la Nation tout entière. Celui qui est le pilote de la campagne de Gbagbo à Zuénoula pourra-t-il faire abstraction de sa fibre militante dans la conduite de cette lourde mission confiée à l’Imprimerie nationale ?
La réponse dans quelques semaines seulement.

Akwaba Saint Clair
Le Nouveau Réveil

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires