Bancarisation et moyens de paiement: La Bceao lance une campagne de communication

DG Banque Nationale d'Investissements (BNI)

Sensibiliser ceux qui hésitent encore à utiliser les services bancaires, tel est l’objectif de la grande campagne de sensibilisation initiée par la Bceao. La cérémonie de lancement de cette opération depuis le siège de la Bceao (Dakar) et suivie à Abidjan par vidéoconférence hier, a été l’occasion pour le gouverneur de cette institution d’expliquer le bien fondé dudit projet. Mais avant, il a fait l’amer constat de ce que dans les pays de l’Uemoa, le taux de bancarisation et l’utilisation des instruments de paiements scripturaux sont encore faibles. Selon lui, cette situation est liée à plusieurs facteurs. Ce sont la méfiance de la population vis-à-vis des instruments, les difficultés d’accès aux services bancaires, la méconnaissance du système bancaire et de ses pratiques par une large frange de la population. Pour le conférencier, cette campagne vise donc à corriger toutes ces insuffisances. Elle passe par la sensibilisation de toutes les couches socio-économiques sur les avantages liés à la possession d’un compte bancaire. A savoir, le droit au compte, l’utilisation des cartes bancaires (Gim-Uemoa), le renforcement de la sécurité du chèque dans les transactions courantes. Ce message se fera à traves la diffusion des spots audio-visuels. Ce projet qui va durer 6 mois est dirigé, selon M. Wabi Olou, directeur adjoint des services bancaires, vers 4 cibles. Ce sont entre autres les acteurs du monde rural vivant avec des revenus modestes, les entreprises, les administrations financières des Etats, les associations syndicales de consommateurs, le patronat, les travailleurs, les fonctionnaires et les agents publics et privés, les parlementaires et les gouvernants.
DJE KM


Le Nouveau Réveil

Author: bleble