AFFAIRE DU BLANCHIMENT D’ARGENT DE BRAQUAGES: Ahmat Dansokho à nouveau devant le juge le 12 novembre

Ivorian Commandant Fofie Kouakou, chief of the Korhogo rebel zone

C’est le 12 novembre prochain que M. Ahmat Dansokho, aujourd’hui le président d’honneur du Parti de l’indépendance et du travail (Pit), va faire face à nouveau au juge de la Cour d’appel de Dakar.


C’est le deuxième renvoi pris par le juge du fait que l’ex leader du Pit n’a pas reçu à temps sa citation à comparaître. L’on se rappelle que Dansokho a été jugé déjà en première instance en 2006 et condamné à deux mois avec sursis pour le délit de « diffusion de fausses nouvelles pouvant jeter le discrédit et pouvant entraîner la désobéissance aux lois sénégalaises ». Le Parquet avait requis à son encontre la peine de 3 mois d’emprisonnement avec suris. Finalement, il sera condamné à 2 mois avec sursis. Ahmat Dansokho avait été attrait à la barre suite à une auto-saisine du Parquet après les révélations faites par le leader politique dans le dossier du blanchiment de l’argent volé lors des de Koroko en Côte d’Ivoire durant la rébellion. Il avait accusé le président de la République et son fils d’être mouillés dans le blanchiment de l’argent à Dakar. D’ailleurs, un autre procès pour diffusion de fausses nouvelles et offense au chef de l’Etat va être intenté contre le journaliste El Malick Seck qui gérait le journal 24 Heures Chrono, en 2008, quand il avait repris les mêmes accusations contre le président et son fils dans un article intitulé « Plusieurs milliards volés en Côte d’Ivoire : Wade et son fils mouillés dans une affaire de blanchiment d’argent ».

lesoleil.sn

Author: bleble