Abidjan – Stratégie de réduction de la pauvreté: La Banque mondiale vient avec 287 milliards de Fcfa

L’après crise s’annonce très prometteuse pour la Côte d’Ivoire, avec une forte implication des partenaires au développement et des bailleurs de fonds, pour le financement des projets tels que prévus dans le Document de stratégie de réduction de la pauvreté, (Dsrp).


La Banque mondiale (Bm), le secteur privé et le ministère d’Etat, ministère du Plan et du développement étaient en atelier hier, à l’Hôtel Pullman. Ce, pour faire le point sur le financement du Document de stratégie de réduction de la pauvreté, (Dsrp). A l’occasion, il a été présenté la stratégie de partenariat-pays de la Banque mondiale et du rapport d’avancement du Dsrp. Dans cette présentation, les intervenants de la Banque mondiale ont présenté les différents projets à financer sur les 4 prochaines années. A court terme, il s’agira d’améliorer la qualité de vie, de stimuler l’activité économique et contribuer à la stabilité du pays d’une part, et appuyer les réformes destinées à favoriser une croissance durable et à réaliser les progrès vers les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). En termes de perspectives économiques, la croissance annuelle sur la période 2011- 2014 est de 4,8%. Sur cette période, la banque entend axer son intervention sur quatre piliers stratégiques. Citons entre autres, le renforcement de la gouvernance et des institutions, celui du secteur privé, l’assainissement du climat des affaires, la renaissance des infrastructures et le rétablissement des services de base. Avec deux thèmes transversaux notamment sur la création d’emplois en faveur des jeunes. Mais aussi et surtout la parité hommes-femmes. Le tout pour une enveloppe globale de 575 millions de dollars soit plus de 287 milliards de Fcfa sur les quatre prochaines années. Quant à Diaby Lanciné, Directeur du développement et responsable du secrétariat technique permanent du Dsrp, il a fait le point de la mise en œuvre dudit document après son adoption en conseil de ministres. M. Madani Tall, Directeur des opérations de la Banque pour la Côte d’Ivoire a dit tout l’engagement de la Banque, aux côtés des ivoiriens dans le combat de la réduction de la pauvreté.  » La Côte d’Ivoire est un pays important que nous n’allons pas abandonner. Elle se trouve aujourd’hui, à la croisée des chemins. Comme tous les pays dont la marche vers le progrès a été interrompue par les aléas de l’histoire, elle va repartir un jour. ..Je voudrais vous rassurer qu’avec la paix et la stabilité, nous serons en mesure d’accompagner la Côte d’Ivoire dans sa marche vers l’émergence. La Stratégie Pays qui vous sera présentée sera pour nous le cadre de cohérence indispensable pour y arriver « , a indiqué M. Madani. MM Alexandre Assémian et Koffi Ahoutou, respectivement directeur de cabinet du ministre d’Etat, Paul Antoine Bohoun Bouabré et Diby Koffi Charles, ont exprimé la forte volonté du gouvernement ivoirien à accomplir sa part de sacrifice dans l’atteinte des Omd et l’application des directives de l’Uemoa. Toutes choses qui vont faciliter l’admission de la Côte d’Ivoire au Point d’Achèvement dans le cadre de l’Initiative des Pays pauvres très endettés (Ppte).

Bamba Mafoumgbé
bamaf2000@yahoo.fr
Le Temps

Commentaires facebook

Publié par bleble