DIDIEVI: Les chefs de villages font allégeance à Laurent Gbagbo, candidat à sa succession

Le département de Didiévi (centre de la Côte-d’Ivoire) a connu le samedi dernier une animation toute particulière. Pour cause, les différents chefs de village et de tribu magnifiaient et faisaient allégeance au  Président de la République , SEM Laurent Gbagbo ; en lui  exprimant leurs soutiens, tout en lui demandant pardon pour toutes les offenses à lui faites. « Le président de la république  peut compter désormais, sur nos soutiens. « Nous ne le laisserons pas seul dans cette campagne pour sa réélection », à annoncer dans son propos liminaire, le porte-parole des garants de la tradition ancestrale. 

Pour rappel, le chef de l’état avait été l’objet d’une calomnie orchestrée par des responsables de l’opposition politique originaires de ce département. Ce qui selon les habitants  des lieux avaient induit en erreur la chefferie traditionnelle et avec les tribus. Le temps faisant son effet, ceux-ci ont compris qu’ils avaient été induits en erreur et que pour le développement de leur département il fallait se donner des coudes pour apporter le grand soutien au président Laurent GBAGBO.  « Le seul espoir » qui puisse sortir la région de son enclavement et de sa léthargie c’est Laurent GBAGBO et pas une autre personne. Seul lui, peut donner à notre département un autre visage » ces propos ont été tenus le samedi dernier, à Didiévi , nouveau département  situé à une soixantaine de kilomètres de Yamoussoukro. Ce, à l’occasion d’une journée dite « d’hommage aux initiatives exceptionnelles du Président Laurent Gbagbo », organisée par M. Kouassi Koffi Paul, cadre de la région. Cette cérémonie, parrainée par le gouverneur du District de Yamoussoukro, M. N’dri Koffi Apollinaire, avait comme invité d’honneur, M. Kouamé Raymond, Conseiller du Chef de l’État, chargé des travaux d’électrification rurale.


Comme l’enfant prodige qui est revenu à son père, après s’être rendu compte qu’il s’était égaré par la faute des leaders politique menteurs, les chefs de Didiévi sont  revenus sur leurs pas en optant désormais pour Laurent Gbagbo. Pour rappel, alors que le Président Laurent Gbagbo avait engagé des travaux d’électrification dans plus  d’une trentaine de villages de la région, un meeting, sous la houlette des militants de l’opposition ivoirienne (PDCI principalement)  avait été organisé dans le village de Djassanou, une nouvelle commune. A cette occasion, rappelle M. Kouassi Koffi Paul, l’initiateur de la journée d’hommage, « les parents ont manifesté leur hostilité à la réalisation de ces travaux et ont vilipendé injustement les collaborateurs du Chef de l’État que sont M. Kouamé Raymond et le Gouverneur du District de Yamoussoukro ». Aujourd’hui, le constat est amer. Non seulement la région a accusé du retard en matière de développement par rapport aux autres départements, mais les politiciens qui leur avaient promis monts et merveilles ne font plus signe de vie.

 « Gbagbo, nous nous sommes trompés », « Gbagbo=développement », « Gbagbo ton pied mon pied », pouvait-on lire. Et comme si cette confession ne suffisait pas, le chef de tribu , Nanan Konan N’guessan Abady et le chef central de Sessekro, Nanan Kouakou N’guessan sont montés au créneau. «  Nous demandons pardons au Président Laurent Gbagbo pour ce qui a été dit sur lui ici dans ce village. Nous sommes avec lui et il peut compter sur notre soutien. Pour le prouver, nous souhaitons qu’il vienne nous rendre visite avant les élections », ont-ils dit en langue vernaculaire locale; tout en chargeant M. Kouamé Raymond de transmettre leur message au Chef de l’Etat.

Pour sa part, le coordonnateur des travaux d’électrification a félicité ses hôtes pour leur courage. « Je vous félicite pour votre courage. Car, plutôt que de demeurer dans l’erreur, vous avez su vous ressaisir. Soyez rassurés que le Président Laurent Gbagbo vous a déjà pardonné. Sinon, ma présence ici n’aurait pas eu de sens. Vous l’avez constaté vous-mêmes que Laurent Gbagbo est celui qui peut développer la Côte d’ivoire et singulièrement votre région. Faites bloc autour de lui comme vous l’avez si bien compris » a-t-il dit. Avant d’appeler les cadres et fils du département à l’union pour le développement de leur département.

Djedje  Kabié  à Yamoussoukro

Commentaires facebook

Publié par bleble