Annoncé avec Gbagbo – Blé Guirao: « C’est une histoire montée …,Salif ne peut trahir Mabri »

Archives FESCI

Soir Info par Armand B. DEPEYLA

M. Jean Blé Guirao Debadéa, Secrétaire général adjoint chargé de l`organisation et de la mobilisation, qui nous a joint hier, sur un ton colérique, a qualifié de « ragots sans fondements », les rumeurs relayées par la presse, faisant état de son raccrochement avec Laurent Gbagbo. Le directeur national adjoint de campagne du candidat Abdallah Mabri Toikeusse et porte-parole adjoint de l`Udpci accuse le « Fpi » derrière « ses boulettes politiques qui visent à saper le moral des militants de l’Udpci » à l’approche de la présidentielle du 31 octobre 2010. « En ce qui me concerne, je ne suis pas intéressé par l’ambition de Gbagbo. Ceux que Gbagbo aurait envoyés vers moi ne sont pas encore arrivés à moi. Et s’ils arrivaient à moi, je refoulerai, parce que je suis conscient de la lutte des camarades qui sont tombés au combat. Je ne peux pas, pour rien au monde, trahir la mémoire du général Robert Guéi, qui est le fondement de l’Udpci. En tout cas, je ne suis pas un hypocrite. Je ne peux pas trahir la mémoire du général Robert Guéi. Les gens sont libres de rêver. On ne peux pas empêcher quelqu’un de faire des cauchemars. Moi, je suis avec Mabri et je reste à l’Udpci », a martelé l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ( Fesci). Un organe de la place estimait que « la machine du chef de l’Etat ne va s’arrêter en si bon chemin. De sources introduites, Laurent Gbagbo ambitionne de ramener à lui ses « enfants de la Fesci. Poursuivant, cet organe a ajouté que le « docteur Albert Toikeusse Mabri ne dormirait plus. Son directeur national de campagne a disparu de la circulation alors que lui s’est engagé dans une pré-campagne présidentielle tout en puissance à faire frissonner le camp présidentiel. Le professeur Alassane Salif N’Diaye, c’est de lui qu’il s’agit, serait aux Etats Unis depuis le mois d’août pour des raisons personnelles aux dernières nouvelles ». Blé Guirao s’est dit « estomaqué par ses rumeurs qui ne tiennent que sur du vent ». Salif N’Diaye, selon lui, « est aux Etats-Unis pour des raisons médicales », soulignant qu’il devrait rentrer en fin de semaine d’après l’intéressé lui-même, qu’il dit avoir « au téléphone tous les deux jours ». Blé Guirao dément toute divergence ou quiproquo entre le président Mabri et le secrétaire général, directeur de campagne, le Professeur Alassane Salif N’Diaye au sujet du choix du cadre devant intégré le gouvernement en lieu et place de Mabri Toikeusse lors la formation du gouvernement Soro II. « Le président Mabri a consulté le secrétaire général qui a tout de suite donné son accord quant au choix du ministre Albert Flindé. C’est une histoire sans fondement montée de toute pièce par le Fpi, un parti qui a des méthodes staliniennes pour saper le moral des militants à la veille des élections. Je demande aux militants de garder leur sérénité », a-t-il clos son propos. L’Udpci a tenu par ailleurs une importante réunion a son siège aux deux plateaux. Certains militants se sont dit inquiets quant aux absences répétées, depuis la formation du gouvernement, du secrétaire général aux réunions du bureau politique.

Armand B. DEPEYLA

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires