Primes d’installation des personnels de l’Etat en zones Cno – Le paiement intégral de la première tranche a démarré

Le chef rebelle Wattao

Fini l’anxiété des lendemains incertains pour les personnels de l’Etat du deuxième regroupement redéployés en zones centre, nord et ouest (Cno). L’Etat de Côte d’Ivoire vient, une fois encore, d’honorer ses engagements en démarrant le paiement intégral de la


première tranche de leurs primes d’installation. Il y avait foule, le mercredi 29 septembre dernier, à la direction régionale des Impôts de Bouaké. Les fonctionnaires et agents de l’Etat de Bouaké I, du deuxième regroupement, redéployés en zones centre, nord et ouest (Cno) étaient venus en grand nombre pour assister à la cérémonie solennelle qui consacrait la clôture effective du paiement intégral de la première tranche de leurs primes d’installation. En leur nom, M. Koné Fampari, le représentant du collectif des syndicats des fonctionnaires redéployés dans les zones Cno, a saisi l’occasion pour dire toute leur gratitude et reconnaissance au Comité national de pilotage du redéploiement de l’administration (Cnpra) et à l’Etat de Côte d’Ivoire pour tous les efforts consentis. Car, dira-t-il, cela fait 6 ans pour les uns et 2 ans pour les autres que les fonctionnaires redéployés dans cette partie de la Côte d’Ivoire occupée jusque-là par une rébellion armée, ont bravé toutes les difficultés pour servir l’Etat. Pour toutes ces raisons évidentes, M. Eben-Ezer Guébo Dja, secrétaire exécutif du Cnpra, a déclaré que cette cérémonie solennelle de clôture du paiement intégral de la première tranche des primes d’installation est une avancée notable vers la fin du processus du paiement des primes en zones Cno. “Aujourd’hui, nous sommes à la fin du paiement de la première tranche du deuxième et dernier regroupement de fonctionnaires de la zone de redéploiement général. Cette opération concerne près de 8.000 fonctionnaires qui auront perçus 1,5 milliard. Il ne restera plus à payer que la dernière tranche de ce dernier regroupement de fonctionnaires. Soit à peu près 1,5 milliard de Fcfa”, a précisé le secrétaire exécutif du Cnpra. Non sans avoir indiqué, au préalable, que toutes les primes dues aux fonctionnaires redéployés dans la zone pilote de Guiglo et tous les départements autour, ont été entièrement déjà payées pour près de 1,400 milliard Fcfa pour 4.000 fonctionnaires environ. Tout comme il a aussi fait état du paiement des primes dues au premier regroupement de fonctionnaires de la zone de redéploiement général pour près 3,5 milliards de Fcfa pour environ 9.000 agents de l’Etat pour la première et deuxième tranche. Au total, dira Eben-Ezer Guébo Dja, en comptant l’opération pilote, les administrations préfectorale et judiciaire, la première tranche de l’opération générale et les primes d’incitation versées aux fonctionnaires redéployés, ce sont 9,5 milliards de Fcfa de primes que l’Etat ivoirien a effectivement payés à ce jour aux fonctionnaires qui ont répondu présent à son appel pour l’animation des zones les plus affectées par la crise. “Le président Laurent Gbagbo a mis un point d’honneur à faire tenir les engagements pris par l’Etat en dépit de la situation extrêmement complexe que nous impose la crise”, a par ailleurs affirmé M. Guébo Dja avant la remise symbolique de prime à un fonctionnaire par M. Bamba Moussa, préfet du département de Béoumi, représentant le préfet de région de Bouaké. Le Cnpra a été créé pour restaurer l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national par la réinstallation des personnels et des infrastructures publiques pour faire fonctionner les services publics au profit des populations. Le Cnpra vise également la réunification du pays par la réaffirmation de l’unicité de l’Etat, de l’unicité du territoire, de l’unicité des populations et de l’unicité du pouvoir qui s’exerce sur ce territoire. Robert Krassault ciurbaine@yahoo.fr Envoyé spécial Propos recueillis

Notre Voie

Commentaires facebook

Author: bleble