En campagne à Grand-Bassam – Le message d’ADO aux FDS: « Ne cédez pas aux chants des sirènes »

Combien étaient-ils au stade municipal de Grand-Bassam, ce samedi 2 octobre 2010, pour écouter les solutions du candidat du Rdr à l’élection présidentielle pour la Côte d’Ivoire? Difficile d’avancer un chiffre, mais le stade municipal de Grand-Bassam était bourré de militants et sympathisants du Rdr qui ont fait le déplacement des localités de la région du Sud-Comoé pour écouter le président du Rdr. Et Alassane Dramane Ouattara n’a pas fait que proposer ses solutions pendant son adresse aux populations, il a aussi fait des appels du pied aux Forces de défense et de sécurité (Fds) auxquelles il a promis un avenir meilleur une fois au pouvoir: « Tenez le bon bout et ne cédez pas aux chants des sirènes. Je salue les Fds qui ont été mises à rude épreuve durant ces dernières années, qui n’ont pas eu les moyens pour faire leur travail et qu’on a tenté de diviser. Soyez rassurés, chers policiers, gendarmes et militaires, avec moi, ce sera comme de 1990 à 1993. Vous serez fiers de faire partie des Forces de défense et de sécurité de la Côte d’Ivoire, vous serez respectés et vous aurez les moyens pour faire votre travail ». Le décor ainsi planté, l’ex-Dga du Fmi a proposé ses remèdes contre le chômage et la pauvreté qui minent la Côte d’Ivoire: « Je suis venu vous dire que j’ai des solutions pour la Côte d’Ivoire, que ce pays n’est pas voué au déclin et que la pauvreté ne doit pas continuer en Côte d’Ivoire, parce que le changement est possible et j’apporterai ce changement nécessaire à notre pays. C’est pourquoi cette élection présidentielle est importante pour le pays et pour chacun de nous car le 31 octobre, nous allons voter. Mais elle est inévitable pour certains parce qu’ils vont partir au soir du 31 octobre ». Et à ADO d’attaquer, sans le nommer ouvertement, le chef de l’État, en visite d’État actuellement à l’intérieur de la Côte d’Ivoire. « Il y a des gens qui se promènent en disant qu’ils font des visites d’Etat, ils vont partout en Côte d’Ivoire et ils demandent à ce que le pays soit réunifié. Mais si le pays n’était pas réunifié, ils ne seraient pas dans tous ces endroits avec les moyens de l’État! », a-t-il déclaré. Au dire de Ouattara, même s’il (Gbagbo) utilise tout le budget de l’État pour faire campagne, le Rdr remportera cette élection présidentielle. « Cela ne nous fait pas peur. Même s’il prend tout le budget de la Côte d’Ivoire pour faire campagne, nous allons gagner cette élection. Ils peuvent continuer de se balader, en transportant les gens parce que c’est les mêmes qu’on transporte d’un lieu à un autre. Même si on ne nous passe pas à la télévision, nous avons circulé tous », a-t-il indiqué. Aux barons locaux du Pdci, parti allié du Rdr au sein du Rhdp, l’orateur a réaffirmé la solidité des liens qui les lient en dépit des malentendus du passé. « Le Pdci et le Rdr, c’est un même parti. Oui, nous sommes les enfants d’Houphouët-Boigny. Il y a eu des incompréhensions, nous les avons gommées, nous sommes ensemble et personne ne pourra nous séparer. Et c’est pour cela que je suis confiant que nous allons gagner cette élection », s’est-il voulu rassurant, avant d’annoncer pour la région du Sud-Comoé, un investissement de 300 milliards de FCFA avec 130 milliards de FCFA pour le département de Grand-Bassam Quant au député-maire de Grand-Bassam, Jean-Michel Moulod, présent à la cérémonie, faisant allusion aux tenants actuels du pouvoir, il a invité les militants du Rhdp à demeurer unis pour « chasser le parti de l’importation des déchets toxiques et l’empoisonneur des Ivoiriens, au profit d’un vrai médecin ».


Y.DOUMBIA
L’Inter

Commentaires facebook

Publié par bleble