Assemblée nationale: Agoh Marthe exhorte ses collègues au pardon mutuel

Après toutes ces années de turbulence, nous croisons tous les doigts, pour que ce soit le dernier virage de la crise ivoirienne avec l’élection présidentielle annoncée pour le 31 octobre 2010. Après cette élection présidentielle que nous espérons vivement qu’elle va se dérouler dans la paix, suivront les législatives. Donc, cette question est une question particulière pour nous députés de la première législature de la deuxième République. C’est notre dernière session. C’est pourquoi je voudrais demander pardon à tous mes collègues femmes, hommes, à tous les membres de l’administration que j’aurais pu offenser par mes propos ou par mes actes. En ce qui me concerne, sachez que je vous ai pardonnés ! Et tous ceux qui m’ont heurtée. Je vous invite tous, chacun, à accorder ce pardon mutuel. Parce que nous sommes les représentants de la nation. Notre pardon est important pour que la Côte d’Ivoire puisse se réconcilier avec elle- même. Après toutes ces années, je souhaite que cette dernière session puisse se dérouler dans la fraternité vraie et apaisée. Afin que si nous devions nous retrouver…cela se fasse dans une Côte d’Ivoire sereine, fraternelle et prospère ». Ces propos sont de Mme Agoh Marthe, premier vice- président de l’Assemblée nationale. Elle a présidé, hier, la cérémonie d’ouverture de la deuxième et dernière session parlementaire de l’année 2010. Ce, en l’absence du Président Mamadou Koulibaly, excusé avec 37 autres députés. Sur les 223 députés de la présente législature, 194 siégent effectivement selon la vice- présidente. En faisant un rapprochement entre les 86 présents et les 38 excusés, la député Ago Marthe a conclu que le quorum étant atteint, la session pouvait avoir lieu.


Dans son allocution solennelle, elle a soumis à ses collègues parlementaires la proposition de calendrier des travaux de la deuxième session ordinaire s’articulant autour de trois points essentiels. Ainsi, le mardi 12 octobre, la Commission des affaires économiques et financières procédera à l’examen du projet de loi portant organisation, réglementation et coordination de l’activité statistique en Côte d’Ivoire. le jeudi 14 octobre, la Commission des affaires sociales et culturelles planchera sur l’examen du projet de loi portant création et organisation d’un ordre national des pharmaciens qui abroge la loi n° 60-272 du 02 septembre 1960 portant création d’un ordre national des pharmaciens de la République de Côte d’Ivoire. A partir des mardi 19 octobre et jeudi 21 octobre, ce sera l’adoption des rapports des commissions. Au titre des travaux en commissions, le mercredi 17 novembre sera dédié à l’examen du projet de loi relatif à la transhumance en République de Côte d’Ivoire. Et son adoption est prévue pour le jeudi 25 novembre.

Enfin, la clôture de la séance plénière aura lieu le vendredi 17 décembre 2010.

La vice-présidente du Parlement a saisi l’occasion pour recueillir des observations à l’ordre du jour. Ainsi l’honorable Francis Desclerc, député Pdci de Fresco, a souhaité qu’il soit ajouté à l’ordre du jour la question relative aux émoluments des députés qui ne sont plus en fonction. Comme c’est le cas pour certaines personnalités ayant occupé de hautes fonctions dans la République.

Quant au député Kouamé Koffi Kevin de San Pedro, il a demandé que soit mis à l’ordre du jour l’examen du budget 2010- 2011 de l’Etat.

Cissé Mamadou
FratMat

Commentaires facebook

Publié par bleble