Campagne présidentielle – Folle ambiance hier à Korhogo – Gbagbo et ADO « s`affrontent » – Démonstration et provocation au rendez-vous

Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se sont croisés, hier mercredi 6 octobre, dans le cadre de la précampagne électorale en Côte d’Ivoire et c’était chaud. Arrivé à 17h22, le président-candidat a été accueilli à l’aéroport de Korhogo par de nombreuses personnalités dont le président du Conseil économique et social, Laurent Dona Fologo, Koné Dossongui, Traoré Doyia, la haute autorité de développement de la région des Savanes, le corps préfectoral et les cadres de Lmp. Après l’aéroport où l’on a constaté une forte mobilisation, le cortège présidentiel s’est dirigé vers la résidence présidentielle à Korhogo. Là aussi, la mobilisation était bonne. Tout le long du trajet, les populations sont sorties pour voir le président. L’impressionnant cortège du président-candidat essuyait aussi bien des adresses hostiles que des cris de joie. Après qu’il a pris ses quartiers à sa résidence, un grand bruit se fait entendre, c’était le candidat du Rassemblement des républicains, Alassane Ouattara qui revenait d’un meeting de Napié, une ville située non loin de Korhogo. La tension est tout de suite montée d’un cran. Certains ont même craint le pire, l’ambiance étaint surchauffée. Il faut le dire, le bâtiment abritant le Qg d’ADO à Korhogo est voisin à la résidence du chef de l’Etat. Et donc il pouvait y avoir affrontement à tout moment. Les militants et sympathisants du Rdr n’hésitaient pas à venir provoquer ceux de Laurent Gbagbo attroupée devant sa résidence, surtout que la voie qui mène au Qg d’ADO passe devant la résidence présidentielle. L’ambiance était donc chaude et cela pendant au moins 40 mn. Un militant (ou un sympathisant) d’ADO n’a pas hésité à aller jusqu’au portail de la résidence du chef de l’Etat, l’objectif étant certainement de pousser ses adversaires politiques à la faute. Mais aussi bien les forces de sécurité que les militants de Lmp sont restés de marbre face à cette provocation. Les ballets de motos, de véhicules et les rondes à pied autour de la résidence de Gbagbo n’ont pas ébranlé ses partisans « Tout ça, ce n’est rien. Tous ceux que vous voyez-là n’ont pas de pièce pour voter », a lancé une dame, la quarantaine révolue, à des jeunes qui se plaignaient de l’attitude des militants du Rdr. En tout cas, ils étaient certes très jeunes pour la plupart, mais très nombreux. Cela a présenté un peu la configuration de ce que sera la campagne électorale et surtout le scrutin présidentiel à venir. Cette fin de journée mouvementée n’a enregistré aucun incident majeur. Aujourd’hui 7 octobre, Laurent Gbagbo animera un meeting au stade municipal de Korhogo et ira présenter ses civilités aux parents de son photographe, Sékongo Nahielé, dans le village de Lamekaha.


Hervé KPODION (Envoyé spécial)
L´Inter

Commentaires facebook

Publié par bleble